Ligue1- 8e journée en retard : L’Aspac rattrapé par les Buffles 1-1

 Les portuaires finissent la première partie de la saison comme ils l’ont terminé : par un match nul 1-1. Et pourtant dans ce match parfois sur un faux rythme, ce sont les protégés de Gaspoz qui avaient les meilleures opportunités.

Aubay

Dès le début de la rencontre, l’équipe fortement remaniée par Gaspoz, entre maladie (Dassagaté), absence (Salomon Junior) et suspension (Sèwanou), a posé des problèmes aux visiteurs. Arimi Yao (5e) puis Bouraïma créent les premières alertes. Mais dans la suite, les Buffles vont se reprendre, sans forcément proposer une meilleure qualité. La partie s’enlise. Ceci profite aux Buffles qui vont contraindre capitaine Yolou à dégager en catastrophe une balle chaude devant les buts d’Allagbé (28e). La réplique de l’Aspac sur contre-attaque donne deux centres successifs et enfin une frappe cadrée…qui n’inquiète pas l’arrière-garde des Buffles. Haï Traoré mène bien sa troupe et va tenir Arimi Yaou en échec sur une accélération de l’attaquant de l’Aspac (38e). Dans la suite, une occasion de chaque côté va équilibrer la fin de la première partie. C’est d’abord Mama Kalilou qui se joue de Kassa et Bissiriou pour mettre Allagbé en danger depuis le flanc droit. Le gardien de l’Aspac met le ballon en corner (42e). La réponse de l’Aspac intervient par Sakibou qui centre de l’extérieur du pied droit pour Bouraïma dont la frappe est contrée. 0-0 à la pause.

A la reprise, les Buffles sont les premiers à revenir sur le terrain. Du côté de l’Aspac, Sakibou blessé, cède sa place à Adam Waïdi. Ce dernier va débloquer le match. Tout part d’un coup franc dans les 50 mètres, bien décomposé sur Jamal Bissiriou qui centre en instantané sur Arimi Yaou dans la surface. L’attaquant s’élève mais perd son duel. A la chute du ballon, Waïdi s’arrache et marque (1-0 ; 47e).

L’Aspac va échouer de peu à plusieurs reprises sur les buts adverses. Waïdi (49e  et 56e), Arimi Yaou (51e) et Fayèmi (57e). Pour les Buffles, l’entrée d’Ouzérou peu avant l’heure de jeu va être utile. Les Buffles sont entreprenants dans les 20 dernières minutes et prennent des risques. Les contre-attaque des portuaires sont dangereux comme ce départ de Owunka dans le dos de la défense des Buffles sur un dégagement d’Allagbé. Le buteur de l’Aspac est fauché. Le coup franc se situe dans les 16 mètres. Fayèmi tire, c’est cadré, sans plus (86e). L’Aspac manque l’occasion de se mettre à l’abri…

Ouzérou va devenir peu à peu un problème pour l’Aspac et son flanc droit. Il centre une fois, sans succès. Mais l’international revient à la charge et joue en relais avec Safradine Moussa qui centre malgré la menace d’Atchègo. Le ballon trouve deux coéquipiers. L’Aspac paie cher ce relâchement. Junior Mvondo place au fond et égalise à la 94e minute (1-1).

Les résultats de la 8e journée (En retard)

Aspac – Buffles 1-1

Soleil – Mogas 1-0

Mambas – Panthères 4-2

Cifas – Jap 2-0

Dynamo – Requins 1-0

Avrankou – Tonnerres 0-0

Kraké- Dragons 1-1

Classement  de la phase aller

1-Tonnerres  25 pts + 10

2- Soleil   21 pts +1

3- Uss Kraké 20 +0

4- J.A. Plateau 20 – 2

5- mogas 19 pts +3

6- buffles 19 +0

7-Dynamo Abomey  18 + 2

8-dragons 17 pts + 0

9- mambas noirs 17 pts -3

10-cifas 16 pts + 2

11-avrankou 16 pts -2

12-aspac 14 pts +2

13-requins 14 pts -3

14- panthères 10 pts  -10 

 

Uss Kraké – Dragons  1-1

Le derby de l’Ouémé accouche d’un nul 

Annoncé comme le grand derby de l’Est au Saint Louis Stadium de Kraké entre une équipe de Kraké peu déterminée et des jeunes oranges et noirs étincelants mais en manque de réussite. Le nul laisse des regrets de part et d’autre.

Géraud Viwami  (coll.)

Pour les joueurs Coréa, Fassassi, Gbètopkanou et Kessou e Kraké, c’était les retrouvailles avec leurs coéquipiers de la saison dernière. Le coach Moussa Latoundji aussi retrouvait son ancien club (en tant que joueur, puis coach la saison écoulée).

Ça démarre bien pour les « bleus ciel » de Kraké qui essayent de poser le jeu. Les Dragons aussi font de gros efforts dans la construction du jeu au sol. La partie semble équilibrée et juste avant la pause, les protégés du président Magloire Oké ouvrent le score. Nanapéré Saturday est la conclusion d’une belle action collective dans les six mètres (39’). 1-0 Le public exulte. Les autochtones maintiennent le score jusqu’à la pause.

Le missile de Houssou ! 

A la reprise, Kraké joue bas et offre des espaces aux Dragons qui n’en demandaient pas autant pour faire le jeu. Et ils en profitent pour vite revenir au score. Tout part de la droite, Médard Kodanou renverse le jeu de la droite vers la gauche. Didier Sossa se dégage mal de la tête, le cuir revient sur Dieudonné Houssou seul à gauche dans les 18  mètres. Il décroche un missile à mi-hauteur qui trouve le poteau intérieur de Sèmèvo et fini sa course au fond 1-1. (53’)

La domination des oranges et noirs s’accentue au fil des minutes. Les amis de Cédric Corea sont contraints de procéder par contre-attaque.

Les Dragons passent près du break à la 77e minute. Emmanuel Lyindé, se joue de deux défenseurs au point de pénalty mais  manque le cadre. Enorme occase.

Kraké qui aura beaucoup subi en seconde période s’est aussi créé une bonne opportunité. Mais le lobe de Paterne Houessinon était un peu trop appuyé (89’).

Le match s’achève sur ce score nul d’un partout qui n’arrange aucune des deux équipes qui stagnent au classement.

Auteur : Rolland

journaliste sportif...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *