Eliminatoires junior 2011/Bénin –Ghana 0-2 : Les black starlets faciles vainqueurs à Cotonou


L'attaquant ghanéen,Richmond Boakye

Suanon


On connaissait la carrure de l’adversaire Ghanéen et le niveau de l’équipe nationale juniore du Bénin. Sans surpsise, les black starlets du Ghana, dominateurs, ont pris le dessus deux à zéro devant des juniors béninois assez limités.

Géraud Viwami

Dans un stade René Pleven, plein a plus de 90 % les écureuils juniors n’ont pas tenu longtemps avant de fléchir. Le Ghana va ouvrir à la 19e grâce au remuant Enoch Ebo. Après ce but qui assomme les poulains d’Eustache d’Almeida. Les Black Starletes plus apte physiquement et tactiquement prennent le contrôle du match. Le milieu de terrain béninois ne tient presque plus. Les amis du capitaine Oshumawu vont manquer plusieurs occasions de buts. Comme à la 45e quand Richmond Boakye est bien servi dans le dos de la défense. L’attaquant a été stoppé grâce à une bonne sortie du portier Steve Gbodjinou. La seule occasion de but des écureuils dans cette mi-temps est une frappe de Pathmos Aboki capté sans grande difficulté par James Ashampong (38’).

L’arbitre marocain, Jiyed Reoane  renvoie les deux équipes aux vestiaires sur ce score étriqué.

La seconde mi-temps sera très animée. La suprématie des ghanéens se s’accentue  dans le jeu et ils corsent logiquement l’addition à l’heure de jeu. Tout part d’une action béninoise, le pointu de Fadel Suanon est un cadeau  pour Ashampong qui relance aussitôt. James Bissue va servir en profondeur Richmond Boakye légèrement décalé à  gauche dans la surface. Il bat facilement Gbodjinou du plat du pied. 2-0. Après ce second but certains supporters commencent par prendre la poudre d’escampette.

La suite sera un peu plus intéressante mais sans incidence sur le résultat pour  les écureuils. Le rythme de jeu des ghanéens va baisser. Les écureuils vont se créer des occasions sans pourvoir marquer grâce Fadel Suanon auteur d’un bon match.  Ce dernier réussit même à obtenir un pénalty à quinze minutes du terme. Mais Florent Ahovey s’en charge mais le gardien ghanéen est la parade (75’). La dernière grosse occasion des écureuils sera pour Suanon. Sur un ballon mal dégagé par la défense dans les seize mètres. L’attaquant du Mogas arme une puissante reprise de  volée bien claquée par le gardien ghanéen (78’).

Les poulains d’Oscar Wellington aussi sont passés à plusieurs reprises tout près du troisième but.

Le match s’achève sur cette victoire ghanéenne. Vu leur longueur d’avance les hommes du pays des Ashantis ont déjà un pied en Lybie 2011. Pour les écureuils il faudra un miracle pour sortir ce Ghana là.

REACTION

FADEL SUANON, attaquant des écureuils

« Le Ghana était plus fort »

« On  a pu faire de notre mieux mais la chance n’était pas de notre coté. On a manqué un pénalty. La différence entre ce match et celui du Burkina Faso ; c’est que les ghanéens étaient plus  physique et l’équipe était plus forte que nous. Pour la suite on promet ramener un résultat positif d’Accra ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *