Ligue 1: Aspac – Avrankou 0-0 ,Le champion cale d’entrée


Avrankou Omnisports

Ils menaient au score deux buts à zéro, samedi dernier avant l’arrêt du match  pour cause d’intempéries. Les portuaires n’ont pas pu récidiver hier au stade de l’amitié de Kouhounou. Le club champion se contente d’un nul vierge face à Avrankou.

Géraud Viwami (coll.)

Les bleus du port pensaient pourvoir remettre leur coup du samedi dernier. Mais ils n’ont pas eu autant de réussite. Avrankou Omnisports de Bruno Goudjo, conscient de la supériorité de l’adversaire a tout simplement fermé le jeu. L’Aspac n’a pas pu développer son football habituel. Les amis de Fanou Vincent ont quand même obtenu une belle occasion à la 27e minute. Mais le tir de Bouraima est trop mou pour inquiéter Eric Bilao. L’Aspac tente en vain de prendre de prendre le dessus. Avrankou tient bon  jusqu’à la mi-temps.

Après la pause, le schéma reste le même. Sauf que cette fois-ci les verts d’Avrankou joue à fond les coups en contre .Ils arrivent à se créer des occasions. (46’) Gbenga Laningnan, déborde à droite et centre sur la tête du capitaine Oké au second poteau qui ne cadre pas. Le jeu portuaire s’essouffle en milieu de terrain. Avrankou passe une fois encore près de l’ouverture du score. L’international junior, Laningnan déborde une nouvelle fois  à droite. Razack Koto  pourtant seul au point de pénalty tire au dessus. L’Aspac va aussi se signaler par une occasion. William Dassagaté tente une percée dans l’axe. Il conclut sa course par une frappe du droit qui tombe sur le petit filet (58’). A dix minutes du terme. Les protégés du président Ahouanvoebla manquent une énorme occasion. Marius Oké, à l’entrée des 16 mètres sert idéalement Fèmi Leibi. Mais l’attaquant perd son duel devant, Allagbé bien sorti. La dernière action intéressante sera pour l’Aspac. Adam Wahidi, sur le flanc gauche, centre sur  Dassagaté mais le gardien, Eric Bilao fait une excellente sortie et bosse le cuir.

Bonaventure Codjia met un terme au match sur ce score nul et vierge. Avrankou est  très fier du point obtenu à l’extérieur. Les portuaires sont presqu’abattu. Ce nul sonne comme une contreperformance pour les poulains d’Alain Gaspoz, absent hier puisqu’indisposé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *