D2- Belgique/ Le gardien de but béninois Christian Dagbéto s’engage au Fc Tournai

Il faisait partie de la génération 2005 des oins de 20 ans qui ont fait rêver le Bénin. Depuis, on l’a perdu de vue. A la faveur d’une signature avec le Fc Tournai en Belgique, Christian Dagbéto revient au devant de la scène. Interview.

Réalisé par Aubay

Christian Dagbéto, vous signez à Tournai, pour quel statut ?

j ai signé pour un an pour un statut semi pro, en Belgique même toutes les équipes de d1 sont pas pros, mais on y gagne sa vie quand même.

En quittant les tablettes du foot béninois en 2005 après la coupe des nations juniors, qu’avez-vous fait sur le plan sportif ?

J’ai d’abord essayé de garder ma forme en attendant de régler mes problèmes administratifs, en suivant plusieurs stages de perfectionnement des gardiens de but. J’ai joué dans le championnat amateur pendant plusieurs années, disputé plusieurs tournois internationaux en Belgique ce qui ma permis de remporter 2 trophées de meilleur gardien.

Avez-vous suivi les parcours des Ecureuils depuis 2006?

J’ai toujours suivi le parcours des Ecureuils via les medias et la génération 2005 avec laquelle je suis toujours en contact, et je tiens à dire que j’ai toujours été fier des amis pour leur patriotisme.

La Belgique et vous, comment a commencé l’histoire ?

Je suis parti pour la Belgique en 2005, après cette déception de ne pas participer a la coupe du monde, donc forcement un esprit de revanche. Une fois sur place, le plus dur va commencer. Laissez-moi vous dire que c’est mille fois plus dur pour un gardien africain qui débarque en Europe avec un cv pas si lourd. J’ai commencé par un club de 5e division avec l’aide d’un béninois qui jouais alors dans cette équipe. William Adingni, qui fut mon coéquipier en junior à Bohicon. Je suis resté là le temps de régler mes problèmes administratifs. Une fois cela réglé, je me suis dirigé vers les clubs de haut niveau et là, les problèmes ont commencé. Les réalités du terrain. « Vous êtes très bon, mais.. » mais quoi? Je ne le saurai jamais. J’ai fait un stage de remise à niveau pendant 8 mois avant de signer à Kampenhout, pour une saison histoire d’avoir du temps de jeu. A la fin du championnat un agent me détecte et m’amène a Mfk Kosice, un club de d1 slovaque qui préparait alors les préliminaires de l’Europa league. J’ai fait un mois et ma pubalgie m’a stoppé, sans quoi j’aurais signé mon premier contrat pro. Je suis revenu en Belgique me soigner et après ma guérison, j’ai signé à Diguem sport la saison passée, pour ne pas perdre la saison.

Cette saison, après un essai en d3 belge (fc liege) et d3 français ( orléans) j suis revenu a tournai pour signer pour un an avec option.

Auteur : Rolland

journaliste sportif...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *