Ecureuils : la course au capitanat lancé

Anjorin Moucharafou, a annoncé mardi dernier à Porto-Novo, lors de la conférence de presse de présentation du nouveau sélectionneur que Damien Chrysostome ne sera plus le capitaine de la sélection nationale. En fermant une porte il ouvre un ouvre un autre débat. Qui va donc porter le brassard dimanche prochain ?

Géraud Viwami

Quel profil, pour quel capitaine, dans quel groupe ? C’est bien les questions qu’on se pose .La FBF recherche avant tout un capitaine rassembleur. A l’heure la seule certitude que nous avons est qu’il sera un expatrié. Koukou et Imorou eux sont hors course, trop jeunes et peu expérimenté pour prétendre à ce titre. Les regards se tournent alors le quatuor composé d’Omotoyossi, Sessègnon, Boco et Poté.
Omotoyossi répond bien à la question d’ancienneté. Mais il possède déjà une réputation qui ne plaident pas en sa faveur dans ce cas de figure.
Poté, sur le terrain, c’est une jeune dynamique et enthousiaste aura-t-il, la baraka nécessaire pour fédérer un groupe qu’il fréquente depuis bientôt deux ans ?
. Boco répond parfaitement au profil de l’ancienneté. Il est aussi reconnu pour son sens du devoir et son abnégation. Souvent discret au sein du groupe, il peut bien retrouver une responsabilité qu’il avait déjà assumée chez les juniors en 2005.
Enfin, le dernier et le favori selon certains, Stéphane Sèssègnon. C’est le plus grand joueur béninois de ces deux dernières années sur le plan international. L’ancien joueur des Requins a su soigner son image vis-à-vis du public et au sien du groupe. Le parisien qui devenu une icône nationale. En plus sa place de titulaire ne peut être mise en cause en aucun cas.
Ces candidats potentiels disposent de trois jours pour convaincre Nobilo qui devrait choisir le prochain capitaine des écureuils .A moins que ce dernier contredise la FBF en faisant confiance à Chrysostome.

5 réflexions sur « Ecureuils : la course au capitanat lancé »

  1. Nous devons construire le bénin ensemble même avec ceux qui sont “adoptés”. laissons ces clivages. por un bon capitaine, il serit mirux demander aux joueurs de s’entendre et choisir leur capitaine parmi un nombre restreint de susceptibles. Exemple SESSEGNON, BOCCO et ADENON.
    Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *