Qatar / Ligue2 : Maïga fait ses débuts comme capitaine du Mesaimeer sports Club

 Michel Dussuyer l’aura attendu jusqu’ à la dernière minute avant de faire sa liste. Lui, on l’a perdu de vue depuis plus d’u an et son but en match amical face au Gabon (1-1, août 2009). Abou Maïga qui est promu capitaine de son équipe en Ligue2 qatarie nous a accordée une interview à la veille de son premier match perdu. Exclusif !

Réalisée par Aubay

Abou, on vous a perdu de vue, depuis Créteil, et ensuite, on vous a espéré en Espagne…puis rien…

Ça va, je rends grâce à Dieu. Oui depuis Créteil, j’étais en Espagne effectivement. Finalement, ça ne s’est pas fait donc j’ai pris du recul pour préparer la saison à venir.

Dans ce nouveau club, Mesaimeer, il y a quel autre international ?

A Mesaimeer, pour le moment je suis le seul international, mais je côtoie déjà les internationaux africains qui sont ici et on forme une bonne famille.

Quelles sont vos objectifs ?

Je viens d’arriver dans un nouveau club où j’ai déjà pris mes repères, je suis même nommé capitaine donc c’est déjà bien pour moi. Le club compte beaucoup sur moi. L’objectif final est de finir le plus haut possible avec le club.

Personnellement, il s’agit d’être parmi les meilleurs buteurs, me faire un nom dans le Golfe, voire faire un come back en Europe.

Vous espérez toujours de la sélection?

La sélection, oui ça fait toujours plaisir de retourner et de participer aux matchs internationaux avec sa sélection, mais je verrai avec le temps. Pour le moment, je me concentre sur mon nouveau club et mes objectifs.

Des contacts avec Sessègnon et d’autres ?

Oui, avec Stef (ndlr : Stéphane) on est toujours en contact ainsi que quelques joueurs. Je suis régulièrement la performance de chaque joueur pour voir comment ils sont en club. C’est un plaisir d’avoir souvent les amis au téléphone pour discuter.

Sélection A : Nouhoum Kobena et Seidah Tchomogo appelés

 

LISTING DES JOUEURS LOCAUX

CONVOCATIONS POUR LE STAGE DU  3 ET 4 OCTOBRE 2010

PREPARATION RWANDA

NOM PRENOM        POSTE           CLUB DATE DE NAISSANCE     

OBSERVATIONS

ALLA LUDOVIC     GB      MAMBAS NOIR      18/05/90         

ALAGBE SATURNIN         GB      ASPAC          22/11/93         

ODILO KENET        GB      SOLEIL         28/02/92         

YACINTHE AKAPOVI      LAT D            CIFAS            14/08/86         

SALOMON JUNIOR           AXE D           ASPAC          04/08/86         

BARAZE SEIDOU   AXE D           TONNERRE  20/10/90         

LOUTE DANIEL      LAT G            SOLEIL         14/05/90         

ADANHOUNE GERARD   MIL D            SOLEIL         26/11/90         

COREA CEDRIC     MIL D            KRAQUE      24/09/90         

DASSAGATE WILLIAM    MIL D            ASPAC          30/06/93         

FASSASSI DJAMAL           EXC D           KRAQUE      23/11/88         

AGDOSSOU EXC G           TONNERRE  19/11/91         

MAKARIMI OUSMANE    EXC G           CIFAS            16/12/89         

BESSAN JACQUES ATT    SOLEIL         15/09/93         

LOUTE ISAAC         ATT G            SOLEIL         10/10/91         

AOUDOU MOHAMED       ATT    CLUB ALGERIEN  19/02/90       

Liste des pro invités

KOUKOU DJIMAN

SESSEGNON STEPHANE

BOCO ROMUALD

ADENON KHALED

IMOROU EMMANUEL

POTE MICHAEL

OMOTOYOSSI RAZACK

CHRYSOSTOME DAMIEN

KOBENA NOUHOUM

TCHOMOGO SEIDA

Seidah Tchomogo évoque son nouveau club et les Ecureuils version Nobilo

 

 Oman / D1

(Il a fait ses choix et c’est tant mieux)

Il n’et pas sur la black-list, mais il n’était pas parmi les revenants de l’aventure Angola 2010. Seidah Tchomogo nous dit tout dans cette interview exclusive. Son nouveau club et son premier contact avec Nobilo.

Par Aubay

Vous filez à Oman, après  4 ans à Bahreïn, alors qu’on vous espérait en Europe. Pourquoi ?

C’est vrai que je devrais aller en Europe cette saison, mais j’ai opté pour le golfe, par la grâce de Dieu surtout, de par les propositions qui m’ont été faites. Si j’ai choisi AL OROUBA CLUB c’est parce qu’il fait partie des grands clubs d’Oman. Même si la saison passée n’a pas été fructueuse pour le club. Ils (Ndlr : les dirigeants) sont ambitieux et motivés cette saison. En fait c’est un club qui me suivait depuis Bahreïn.

A quand vos débuts en compétition officielle ?

        Ici, le championnat n’a pas encore débuté à cause du mois de jeune qui vient de finir. Début octobre nous commençons la coupe et fin octobre le championnat démarre.

      Depuis plus d’une semaine nous avions participé à un tournoi de 4 clubs. Al Orouba, Oman, Al Suwaiq et Al Alia qui s’est achevé la semaine écoulée. Malheureusement nous avions perdu la finale face à AL Suwaiq  par le score de 4-3.

Parlons de la sélection nationale. Vous ne faites pas partie des bannis. Pourquoi Nobilo ne vous-a-t-il pas appelé ?

                Concernant la sélection, les rumeurs ont circulé à travers tout le pays comme quoi je suis sans club et c’est pour quoi je n’ai pas été convoqué par le nouvel entraîneur pour le 1er match du Bénin (dans les éliminatoires de la Can 2012). Le coach et certains membres de la fédération savaient bien que j’ai un club. Avant de prendre mon vol je suis allé voir le coach qui m’a demandé de faire 2 séances d’entrainement avec les locaux, ce que j’ai fait. Apres, il a fait ses choix et c’est tant mieux.

Il y a un Dieu pour tout un chacun de nous.

Pour finir, je suis béninois et à tout moment je suis prêt à défendre les couleurs du Bénin si le coach me sollicite. J’ai fais mes preuves depuis 2004 en sélection et tu le sais, donc je n’ai plus grand-chose à dire. Merci.

Moovligue 1 : Cifas – Aspac 1-1 :Tamiou Affissou répond à Junior Salomon

Moovligue 1 : Cifas – Aspac 1-1
Tamiou Affissou répond à Junior Salomon
En clôture de cette deuxième journée de la Moovligue1, le Cifas a reçu à Deffa. Le spectacle n’a pas été fameux. Au finish, le promu et le champion se contentent d’un point chacun.
Géraud Viwami (coll.)
Le spectacle n’a pas été à la hauteur de l’affiche mais on aura vu deux buts quand même.
Les portuaires font un bon début de match et se signalent dès la 9e. A la conclusion d’une belle action collective dans les 20 mètres, Moukaila Bouraima déclenche un tir puissant du gauche et voit malheureusement l’angle se dérober de quelques centimètres. Le Cifas peine à entrer dans le match mais se crée une bonne occase à la 17’. Tamiou Affisou centre de la droite pour Moussa Adjai qui reprend au dessus. Cette occasion va donner confiance aux poulains de Soccoia. Les jaunes de Cifas vont se créer occasion, plus belle, sans trouver le cadre à la 22’. Sylla sert parfaitement Jesue Manaépkon, seul en profondeur, mais l’attaquant va perdre son duel devant Allagbé bien sorti. Enorme occase et le promu va le payer cher. Puisque l’Aspac va ouvrir le score deux petites minutes plus tard. Corner bien tiré par Assane à mi-hauteur, Junior Salomon jaillit au second poteau et marque d’une tête plongeante : 1-0. Après ce but, le rythme de jeu des portuaires va baisser. Et le Cifas va en profiter pour se donner un peu d’air dans le jeu et revenir au score. Encore Manaépkon bien servi dans les six mètres, cette fois-ci, il écrase son tir. Le cuir échappe à Allagbé et roule tranquillement vers Tamiou Affisou, seul au second, qui marque dans le but vide : 1-1. Un but archi-contestable puisque l’attaquant était clairement hors-jeu. Mais Gabin Houloumè n’ pas daigné lever son drapeau. Martin Egounléti, l’arbitre central, aussi n’a pas bronché.
La pause intervient sur ce score d’un but partout.
Un gros raté de chaque côté
En seconde mi-temps, l’Aspac ne va pas relever le niveau. Le Cifas aussi n’excelle par pour autant. Concentré au milieu de terrain, le match était presqu’ennuyeux. Chacune des deux équipes aura quand-même réussi à se créer une grosse occasion.
Le Cifas d’abord à la 55’. Moussa Adjai, l’ancien joueur de Buffles, efface Lazadi Fousséni à gauche et remet parfaitement à ras-de-terre pour Manaépkon, seul au point de pénalty qui manque le cadre. Alors qu’Allagbé était battu. Incroyable !
Dix minutes plus tard, l’Aspac aussi s’offre une bonne occase. Lazadi déborde à gauche et centre au point de pénalty. Sèssou manque sa sortie. Derrière, Moukaila est seul. Mais l’attaquant ne cadre pas. Gaspoz s’arrache les cheveux.
A noter les sorties sur blessures du défenseur international Vincent Fanou de l’Aspac et du milieu de terrain, Abramane Sylla de touché à la tête.
A noter également l’expulsion d’Ousmane Makarimi, capitaine du Cifas à la 87’ pour cumul de cartons jaunes.
Le Cifas obtient son premier point de la saison. Pendant que l’Aspac cale pour la deuxième fois de la saison après Avrankou.
Les réactions
Lionel Soccoia, Coach Cifas
« Au niveau comptable c’est pas bon »
« En première partie, on n’a pas été excéllents. Je pense qu’on été beaucoup mieux après. On a égalisé, on eu des situations dangereuses. Un match équilibré, ça été le même régime que par rapport aux matches contre Kraké. On va continuer à travailler. Au niveau comptable, ce n’est pas bon. On va tout mettre en œuvre pour être plus performants le match prochain. »
Alain Gaspoz, coach Aspac
« Un match assez stérile »
« Un point c’est toujours important. Au vu de la rencontre, je crois qu’on a eu une bonne première mi-temps. En début de seconde mi-temps, on a un peu souffert. Ils ont commencé à pousser, on a été un peu acculés. On va dire que c’était une histoire de balle arrêtée, manque de concentration des deux côtés et les buts sont rentrés. Mais au vu des occasions, c’est un match assez stérile. Cela s’est beaucoup joué au milieu de terrain. Un match d’un bon niveau pour une deuxième journée.
Tous les résultats de la 2e journée
(11 buts)
Mambas Noirs – J.A. Plateau 0-0
Requins- Tonnerres 1-3
Dynamo Abomey – Uss Kraké 0-0
Panthères-Soleil 2-2
Dragons-Buffles 0-0
Avrankou-Mogas 1-0
Cifas – Aspac 1-1
Au classement, Mambas Noirs, Kraké, Avrankou et Soleil se partagent la tête avec 4 points chacun.

Olle-Nicolle : « tu diras à Poté que je l’attends! »

Mickaël Poté avec 4 matches joués, soit 62 minutes au total sur 720 possibles, il peut penser à Xamax...

 

L’ex-coach de Clermont et de Nice en Ligue2 puis Ligue1 françaises, n’a pas oublié son attaquant fétiche, le béninois Mickaël Poté. A la fin du match nul concédé lundi soir par son équipe, Neuchatel Xamax face aux Grasshopers de Zurich (10e journée de Super League Suisse; 1-1), nous avons croisé Didier Olé-Nicolle. Avec tout son aire le plus sérieux, il nous a dit  » tu lui diras que comme il joue très peu cette saison, je l’attends au prochain mercato pour marquer beaucoup de buts ici! ».

A bon entendeur (A suivre)

Qaqtqr – Ligue2/ Al Mesaimeer – Les objectifs de Maiga

abou maiga, un nouvel envol espéré...

Promu capitaine, l-ex attaquant de cRéteil en France dévoile ses ambitions pour la saison qui débute avec Al Mesaimeer  Sports Club…

« Je viens d’arriver dans un nouveau club où j’ai déjà pris mes repères, je suis même nommé capitaine donc c’est déjà bien pour moi. Le club compte beaucoup sur moi. L’objectif final est de finir le plus haut possible avec le club.

Personnellement, il s’agit d’être parmi les meilleurs buteurs, me faire un nom dans le Golfe, voire faire un come back en Europe. »

A lire intégralement le jeudi…

Ecureuils : Seidah évoque Nobilo…

seidah tchomogo (debout) laisse le peuple juge...

   »  Concernant la sélection, les rumeurs ont circulé à travers tout le pays comme quoi je suis sans club et c’est pour quoi je n’ai pas été convoqué par le nouvel entraîneur pour le 1er match du Bénin (dans les éliminatoires de la Can 2012). Le coach et certains membres de la fédération savaient bien que j’ai un club. Avant de prendre mon vol je suis allé voir le coach qui m’a demandé de faire 2 séances d’entrainement avec les locaux, ce que j’ai fait. Apres, il a fait ses choix et c’est tant mieux. » 

A lire intégralement demain

Ecureuils : Nobilo demande le retour des joueurs « bannis »

Le weekend dernier, nous avons croisé Jean-Marc Nobilo dans les travées du stade de l’amitié de Kouhounou. Le technicien français parle ici de la préparation des locaux et surtout du retour des joueurs « bannis » par la FBF.

Propos recueillis par Géraud Viwami

La préparation des locaux ?

La semaine dernière j’ai demandé à chaque entraineur de m’envoyer deux joueurs que je n’avais pas encore vus. J’ai vu une trentaine de joueurs au nombre desquels huit qui ont été retenus mardi et jeudi derniers. Ils ont été rejoints par un groupe que je connaissais un peu plus. Aujourd’hui et demain nous aurons quatre entrainements au Cifas. Des séances techniques, tactiques et physiques. Sur l’ensemble de ces 20 – 25 joueurs, 12 à 14 seront retenus et rejoints  par un groupe d’expatriés la semaine d’après, pour préparer le match contre le Rwanda. Un match qui est capital où nous devons aller prendre trois points pour rester dans la course pour la qualification.

Des contacts avec les joueurs « bannis » ?

Récemment quand j’étais en Europe, je me suis déplacé pour voir Mouri Ogounbiyi, pour avoir un entretien avec son entraineur, Jocelyn Gouvernec  que je connais très bien. Mouri m’a montré sa motivation. J’ai eu Réda Johnson au téléphone. J’ai laissé un message à Ahoueya. J’ai fait une demande à la fédération pour lever la sanction qui a quand-même été importante depuis six mois. Les joueurs m’ont montré leurs motivations. Je leur ai dit que s’ils revenaient, c’est sur mon mode de fonctionnement et sur mes règles, sur ma discipline. Ils ont accepté. Ensuite, j’ai pris des contacts avec des joueurs comme Jonathan Tinhan de Grenoble et j’ai aussi contacté Gestede de Metz qui est d’origine béninoise. On va essayer de partir sur un nouveau cycle pour les deux trois prochaines années.

Pensez-vous que votre requête va aboutir ?

J’ai reçu une éducation très française, les joueurs jouent, l’entraineur présélectionne et fait l’équipe. Les dirigeants prennent les décisions  administratives. C’est comme cela que je fonctionne. Et comme disent les Anglais « The right man in the right place » (la bonne personne à la bonne place) et je pense que ça ira.

Slovaquie / Msk Zillina :Bello Issiaka Babatundé, l’écureuil oublié

Il a transité par Soleil FC avant de signer au Msk Zilina en D1 slovaque deux ans plus tard. En 2005, Bello Babatundé est également devenu international. Et depuis, on l’a presqu’oublié jusqu’à ce que la ligue des champions nous le révèle à nouveau.

Géraud Viwami

Ces dernières saisons, les joueurs béninois évoluant en première division sur le vieux continent se comptent du bout du doigt. Bello Issiaka Babatundé, depuis la saison 2005-2006,  a posé ses valises au Msk Zilina en D1 slovaque.

Même si ses débuts n’ont pas été très flamboyants, il a su travailler pour gagner sa  place. Capable d’évoluer en attaque ou en milieu offensif, au mieux de sa forme, l’ancien joueur de Soleil FC, a aligné 37 matches la saison écoulée pour six buts inscrits. En Slovaquie, on le surnomme « Bélita » et cette saison il compte continuer sur sa lancée.

Premier béninois  en ligue des champions

Cette saison, il est entré dans l’histoire du football béninois. En effet, il a disputé l’intégralité de la rencontre ayant opposé Zilina à Chelsea en ligue des champions le 15 septembre dernier, lors de la première journée des phases de poules. Il devient ainsi le premier joueur international béninois à évoluer dans cette prestigieuse compétition. Il devrait connaître une deuxième titularisation, ce soir lors de la deuxième journée. Son équipe se déplace à  Moscou pour y défier le Spatak.

Pourtant international

Bello Babatundé possède la double nationalité bénino-nigériane. Mais le joueur a déjà arboré la tunique  jaune des Ecureuils. Il a fait ses débuts internationaux le 25 août 2005, lors des éliminatoires de la CAN 2006. Entré en  jeu, il a fait 17 minutes contre le Soudan à Cotonou. Il a au total 4 capes chez les A.

Babatundé compte également cinq sélections  chez les juniors béninois.  

Ce jeune joueur ne manque pas de talent. Il pourrait ainsi offrir des solutions à la sélection sur le plan offensif. Un apport qui serait  bienvenu.

Fiche du joueur

Bello Issiaka Babatundé

Nationalité : Béninoise

Poste : Attaquant

Taille : 1.77 cm

Poids : 68 kg

Age : 20 ans

Club: Msk Zilina (D1 Slovaquie)

International A

Palmarès :

2009 : vice-champion de Slovaquie

2010 : champion de Slovaquie

2010 : vainqueur de la Super coupe de Slovaquie

Cifas –Aspac : Ce mardi et non mercredi

 

La dernière affiche de cette deuxième journée de la ligue 1 opposera  l’Aspac au Cifas à Djéffa. La rencontre a été programmée pour le mardi 28 septembre. Ainsi, ils auront le temps de récupérer de leur match contre Avrankou. Un duel entre le champion et un promu, aux allures de choc.

G.Viwami

Cette semaine / à lire : Trois entretiens, trois joueurs

ici au stade de tourbillon avec Serey Dié

 

Abou Maïga au Qatar : « je viens d’arriver dans un nouveau club j’ai déjà pris mes repères, je suis même nommé capitaine donc c’est déjà bien pour moi. »

Seidah Tchomogo à Oman : «Ici le championnat n’a pas encore débuté à cause du mois de jeune qui vient de finir. Début octobre nous commençons la coupe et fin octobre le championnat démarre. »

La belle rencontre/ Serey Dié, Fc Sion – Suisse : « En janvier, je serai sur pied…Pour la sélection béninoise, je n’ai pas fermé la porte…je veux jouer parce que j’ai du sang béninois dans mes veines »

Par Aubay

Eliminatoires junior 2011/Bénin –Ghana 0-2 : Les black starlets faciles vainqueurs à Cotonou


L'attaquant ghanéen,Richmond Boakye

Suanon


On connaissait la carrure de l’adversaire Ghanéen et le niveau de l’équipe nationale juniore du Bénin. Sans surpsise, les black starlets du Ghana, dominateurs, ont pris le dessus deux à zéro devant des juniors béninois assez limités.

Géraud Viwami

Dans un stade René Pleven, plein a plus de 90 % les écureuils juniors n’ont pas tenu longtemps avant de fléchir. Le Ghana va ouvrir à la 19e grâce au remuant Enoch Ebo. Après ce but qui assomme les poulains d’Eustache d’Almeida. Les Black Starletes plus apte physiquement et tactiquement prennent le contrôle du match. Le milieu de terrain béninois ne tient presque plus. Les amis du capitaine Oshumawu vont manquer plusieurs occasions de buts. Comme à la 45e quand Richmond Boakye est bien servi dans le dos de la défense. L’attaquant a été stoppé grâce à une bonne sortie du portier Steve Gbodjinou. La seule occasion de but des écureuils dans cette mi-temps est une frappe de Pathmos Aboki capté sans grande difficulté par James Ashampong (38’).

L’arbitre marocain, Jiyed Reoane  renvoie les deux équipes aux vestiaires sur ce score étriqué.

La seconde mi-temps sera très animée. La suprématie des ghanéens se s’accentue  dans le jeu et ils corsent logiquement l’addition à l’heure de jeu. Tout part d’une action béninoise, le pointu de Fadel Suanon est un cadeau  pour Ashampong qui relance aussitôt. James Bissue va servir en profondeur Richmond Boakye légèrement décalé à  gauche dans la surface. Il bat facilement Gbodjinou du plat du pied. 2-0. Après ce second but certains supporters commencent par prendre la poudre d’escampette.

La suite sera un peu plus intéressante mais sans incidence sur le résultat pour  les écureuils. Le rythme de jeu des ghanéens va baisser. Les écureuils vont se créer des occasions sans pourvoir marquer grâce Fadel Suanon auteur d’un bon match.  Ce dernier réussit même à obtenir un pénalty à quinze minutes du terme. Mais Florent Ahovey s’en charge mais le gardien ghanéen est la parade (75’). La dernière grosse occasion des écureuils sera pour Suanon. Sur un ballon mal dégagé par la défense dans les seize mètres. L’attaquant du Mogas arme une puissante reprise de  volée bien claquée par le gardien ghanéen (78’).

Les poulains d’Oscar Wellington aussi sont passés à plusieurs reprises tout près du troisième but.

Le match s’achève sur cette victoire ghanéenne. Vu leur longueur d’avance les hommes du pays des Ashantis ont déjà un pied en Lybie 2011. Pour les écureuils il faudra un miracle pour sortir ce Ghana là.

REACTION

FADEL SUANON, attaquant des écureuils

« Le Ghana était plus fort »

« On  a pu faire de notre mieux mais la chance n’était pas de notre coté. On a manqué un pénalty. La différence entre ce match et celui du Burkina Faso ; c’est que les ghanéens étaient plus  physique et l’équipe était plus forte que nous. Pour la suite on promet ramener un résultat positif d’Accra ».

Moovligue 1 /2e journée : Avrankou fait chuter le Mogas

Marius Oké offre un premier succès à Avrankou

A Avrankou le Mogas 90a chuté face à Avankou Omnisports 1-0. L’unique but de la partie a été l’œuvre du capitaine Marius Oké .

A Djougou, les Panthères ont concédés leurs deuxièmes nuls de la saison à domicile contre le Soleil FC 2-2. Les buts de Soleil FC sont signés Manzourou Oladipupo et Isaac Louté .

Trois nuls vierges

A Porto-Novo, les Dragons de l’Ouémé ont aussi concédé un nul vierge devant les Buffles du Borgou .

A Abomey, Dynamo a calé à domicile face à l’Uss Kraké. Les verts d’Abomey ont concédé un nul vierge face aux poulains de Moussa Latoundji.

Rappelons que Vendredi en ouverture de cette deuxième journée. Les mambas Noirs de Cotonou ont concédé un nul vierge face à la J.A. Plateau.

G. Viwami

Tous les résultats

Mambas Noirs –J.A. Plateau 0-0

Avrankou-Mogas 1-0

Panthères –Soleil 2-2

Dynamo d’Abomey – Uss Kraké 0-0

Requins –Tonnerres 1-3

Cifas –Aspac (demain, mardi à Djeffa)

Au classement, Avrankou, Mambas Noirs,Kraké et Soleil se partagent la tête avec 4 points.

Moovligue 1 / 2e journée : Requins – Tonnerres 1-3


Akaté Ganha fait plier les Requins à Kouhounou

Sur les deux dernières saisons, l’As Tonnerres s’est toujours imposé contre les Requins à Kouhounou. Jamais deux sans trois.  Samedi dernier les protégés de Valère Glèlè pris le dessus sur les rouges et blancs de Cotonou. Trois buts à un grâce un doublé de l’attaquant Akaté Ganha.

Géraud Viwami (coll.)

Dans ce duel très attendu de la deuxième journée. Ce sont les visiteurs qui ouvrent très tôt le score. (9’) Alain Agbossou à gauche, passe Mohamed Aly et remet au centre pour Séka. Le tir de l’international béninois est repoussé par le gardien Nouroudine Ansouma . Akaté Ganha a bien suivi et ouvre le score 1-0.  La réplique des Requins ne se fait pas attendre. Deux minutes plus tard c’est l’égalisation. Achille Ounsoukpoé déborde à gauche et dépose  le cuir sur la tête de Sorafina qui marque simplement 1-1 (11’). Le maigre public à présent jubile. Le match est emballé.  Les Requins ont du mal à faire le jeu et se signaler. A l’inverse de l’As Tonnerres qui joue et se crée des occasions. Comme à la 38’ mais la pichenette de Séka est trop court. Quenum va dégager son camp.   Les amis de Seidou Baraze vont reprendre l’avantage juste avant la mi-temps. A la conclusion d’une action collective. Ortéga Djéné marque des trente mètres d’un tir aussi puissant que précis (43’).Belle réalisation ! 2-1

Après la pause les Requins ne vont pas relever la tête. Tonnerres continue sur sa lancée. Et va plier le match à quinze minutes du terme. Encore Agbossou à gauche. L’ancien joueur de Dadjè élimine facilement, Mohamed Aly et centre parfaitement pour Akaté Ganha qui signe le doublé 3-1.

L’As Tonnerres s’impose et relève la tête après son échec de la première journée. Quant aux Requins ils ont encore des soucis à se faire au niveau du jeu.

Razak Omotoyossi à l’essai à Swansea City

Razak Omotoyossi, toujours sans club, pourrait poursuivre sa carrière en deuxième division anglaise. L’ex-attaquant du FC Metz, a été mis à l’essai par Swansea City.

Après des tests infructueux à Blackpool ou encore Leeds, puis son vrai-faux transfert au Legia Varsovie, Razak Omotoyossi est actuellement à l’essai à Swansea City (deuxième division anglaise). Il s’agit d’un club de football gallois, qui participe aux compétitions anglaises

L’attaquant international béninois qui aurait ainsi résilié son contrat avec le FC Metz (même si le club messin n’a jamais communiqué sur son départ), espère poursuivre sa carrière en Angleterre. Il sera testé durant quelques jours.

(tousgrenat.com)

Les écureuils juniors face au défi ghanéen, ce dimanche

Eliminatoires CAN juniors Lybie 2011

Les écureuils juniors

Les écureuils juniors accueillent, ce dimanche Rene Pleven d’Akpakpa, le Ghana dans le cadre du dernier tour des éliminatoires.

G.Viwami

Au tour précédent, ils avaient réussi contre toute attente  à passer le Burkina Faso. Les écureuils juniors sont à un pas de la qualification. L’adversaire : c’est le Ghana champion du monde la catégorie. Ce n’est pas la même génération, mais les Blacks Starlettes ne manquent pas de talent. Les poulains d’Eustache d’Almeida auront une mission assez complexe. Sans grande préparation, la bande à Fadel Suanon a déjà réussi un bon coup autour précédent. Ce dimanche au stade Rene Pleven d’Akpakpa, serait le moment idéal pour récidiver.

Moovligue 1/2e journée: Présentation des affiches

les Requins de l'Atlantique

Les Requins et les Mambas pour un deuxième succès ?

La deuxième journée de la ligue 1 démarre aujourd’hui. Six affiches sont au programme ce weekend. Parmi les équipes les plus attendues. Les Requins et les Mambas vainqueurs lors de leurs premières sorties.

Géraud Viwami

En  raison du match Bénin-Ghana prévu dimanche à Kouhounou.Dans le cadre des éliminatoires des juniors. Les matches de la 2e journée ont été avancés. Les rencontres initialement prévues samedi se jouent ce jour et celles de dimanche se joueront demain, samedi.

Mambas Noirs – J.A. Plateau ce jour à René Pleven (Cotonou2)

Une seule affiche est au programme ce jour. Les Mambas Noirs accueillent la Jeunesse Athlétique du Plateau  au stade René Pleven d’Akpakpa. Les jaunes et noirs de Cotonou vont disputer leur premier match de la saison à domicile. Pendant que le promu J.A. Plateau va aussi vivre une première hors de sa base.  Après leur succès sur les Buffles. Les amis de Philippe Adah sont donné favori face à une équipe de J.A. encore à la recherche des repères.

Joueur à suivre :

Philippe Adah (Mambas Noirs)

C’est l’atout offensif numéro un des Mambas Noirs .Mais Adah, auteur de 9 réalisations la saison dernière, n’a pas encore ouvert son compteur-but cette saison. Il est très attendu cet après-midi.

Samedi

Requins – Tonnerres  à Kouhounou

Les rouges et blancs de Cotonou reçoivent les verts de Bohicon à Kouhounou. Les Requins auront à cœur de confirmer leur performance du weekend dernier devant leur public. Quant à l’As Tonnerre, elle en quête d’un premier point saison. Battu en ouverture par le Mogas, un  second échec d’affilé  contre un autre club cotonois serait peut-être de trop. Pour les statistiques, sur les  deux dernières saisons Tonnerres s’imposé toujours à  contre les Requins à Cotonou.  C’est le match le plus attendu de ce weekend.

Joueurs à suivre :

Requins : Shakirou Abikoyè

En l’absence de Yaovi Bézo et de Christian Kotchoni.Il s’est révélé comme le leader offensif des Awissi-Wassa. Il a déjà ouvert son compteur lors de la journée précédente.

As Tonnerres : Emmanuel Joseph

C’est la recrue phare du club. Si contre le Mogas il entré en jeu en seconde mi-temps. Joseph pourrait être titularisé demain. Et il devra confirmer la valeur  des millions investis pour obtenir sa signature.

Dragons- Buffles  à Porto-Novo

Ces deux clubs ont manqués leurs entrées en matière le weekend dernier. Pour les Dragons, l’objectif est claire gagner pour se relancer. Même si quelques inquiétudes subsistent au niveau de l’effectif. La reconstruction a couté cher aux Buffles lors de la première journée. Les rouges de Parakou pourraient bien se contenter d’un nul en attendant de retrouver l’homogénéité de la saison dernière. Quelques soit le  contexte l’affiche reste attrayante.

Joueurs suivre :

Emmanuel Liyindé, attaquant (Dragons)

Il s’est révélé en fin de saison dernière. Après le départ de Coréa et autres, l’attaquant a pris du poids au chez les oranges et noirs. Il faisait partie des préférés de Claesen. A lui de confirmer.

Junior Mvondo, milieu (Buffles)

Il s’est révélé au cours de la saison 2009-2010. C’est la saison de la confirmation pour le numéro 14 des Buffles. Le milieu axial assume plus de charge notamment dans l’organisation de jeu de son équipe.

Les autres matches

Trois autres rencontres sont au programme ce samedi.

A Avrankou, les protégés du président Ahouanvoebla reçoivent Mogas 90. Ils devront confirmer leur petite performance du lundi dernier face au champion. Idem pour le Mogas, tombeur de l’As Tonnerres.

A Abomey, les verts de Dynamo accueillent, le vice-champion, l’Uss Kraké. Les Kraké Boys, avaient réussi le hold up la saison dernière (ndlr : victoire 0-1). Mais la bande à Maurice Noussindjin disputera son premier match à Goho avec l’objectif de s’imposer.

Pour finir à Djougou les Panthères de Zacharie Séfoualye  reçoivent  le Soleil FC de Gérard Adanhoumè.

France / Guingamp : 90 minutes pour Mouri en Coupe de la ligue

Jocelyn Gouvernec,l’entraineur guingampais sur Mouri, s’est trompé c’est évident. Si en début de saison, il  l’avait expédié en CFA 2. Ces trois derniers matches Ogounbiyi a la cote chez le technicien français. L’international béninois s’est offert 90 minutes de jeu hier contre Rennes (ligue1) en coupe de la ligue. Avec la clé une probante victoire guingampaise trois buts à un. L’En Avant accède ainsi au prochain tour pendant que Mouri retrouve du plaisir avec le groupe pro.

G. Viwami

France/Nice: 7 minutes pour Poté en coupe de la ligue

Décidement, c’est la saison des miettes pour Michael Poté. Relégué au rang 4e attaquant par Eric Roy. L’attaquant béninois n’est pas une priorité dans l’effectif niçois cette saison. Hier en coupe de la ligue. L’ancien clermontois est entré en jeu  à la 83’ en lieu et place du tunisien Chaouki Ben Saada. Nice a été battu par l’As Saint-Etienne de Dimitri Payet.Les stéphanois privent les aiglons du prochain tour grâce à leur succès 2-0 au chaudron.

G.Viwami

Moovligue 1/ 2e journée : Cifas accueille Aspac mercredi prochain

Initialement prévu pour ce samedi,le match devant opposé  l’Aspac au Cifas à Djéffa. La rencontre a été programmée pour le mercredi 28 septembre. Ainsi les portuaires qui ont joués deux fois (Samedi et Lundi dernier) contre Avrankou auront le temps de récupérer. Un duel entre le champion et un promu aux allures de choc.

G.Viwami