Gaspoz et ses joueurs analysent la défaite de Port Harcourt

(Tournoi de l’Union des fédérations ouest-africaines des clubs – 2e tour)

En 40 matches en un an, l’Aspac sous l’ère Gaspoz n’a jamais encaissé 4 buts dans un match. La thérapie Gaspoz pour tirer les leçons d’un scénario presque catastrophe (1-4 face aux Sharks) dimanche dernier à Port Harcourt au Nigeria. Lundi en fin d’après-midi au stade René Pleven, les joueurs et leur coach se sont retrouvés pour se parler…

Aubay

A une demi-heure avant l’entraînement, c’est Adam Waïdi, absent à Port Harcourt parce que suspendu, qui a pris place dans la tribune. A ses côtés, un nouveau joueur à l’essai. Peu à peu, le reste du groupe va se constituer. Le chargé du matériel arrive en deuxième position. 20 minutes avant le début de la séance prévue pour 18h00, c’est le capitaine Vincent Fanou qui a rejoint les abords de la pelouse avec un sourire figé. Suivra Yakubu Adamu titularisé durant la première mi-temps. Puis arrive Emmanuel Joseph, la nouvelle recrue qualifiée pour l’Ufoa et qui, a disputé la seconde période. On est à 10 minutes de la séance d’entraînement. Le nombre grossit avec quelques sourires. Enfin arrive Alain Gaspoz, lunettes de soleil aux yeux, pieds nus, chronomètre en mains. Tout de suite il se rapproche du banc de touche et essaye de déstresser ses joueurs. L’heure approche et le groupe bientôt va se masser autour du coach qui va lancer la discussion.

L’Aspac n’a pas su « s’adapter aux situations »

A entendre les propos des joueurs dans le secret du vestiaire, les conditions imposées par l’environnement immédiat de l’équipe n’ont pas facilité la bonne préparation. Les événements extérieurs, l’organisation d’avant-match ont donc été nocives. L’arbitrage aussi.

Mais on notera que le groupe ne concentre pas sur ces facteurs exogènes. Mea culpa de chacun, puis le coach vient relever les erreurs et écoute ses joueurs pour mieux comprendre ce qu’il s’est passé dans leurs têtes. Le premier but a été une claque. Penalty injuste pour la plupart.

Gaspoz aborde les cas particuliers, tout en mettant l’accent sur la concentration, la communication et pour finir dira que quelque soit la préparation, il faut savoir, sur le terrain, « s’adapter à des situations imprévues. »

La séance va débuter sur le terrain cette fois-ci. Ceux qui ont joué vont effectuer un décrassage, les autres une séance allégée. Dans les têtes, le dimanche prochain sonne comme un appel à la révolte. Ce mardi sera jour de repos.

L’objectif désormais est de gagner. Juste gagner. Et si la qualification était au bout, ce serait un bon retournement de situation.

Aubay

 

Encadré

Buts

Sharks : Victor Junior Edéji (4e minute (sp) ; 49; 75e) et Opoku 69e

Aspac : Arouna Sakibou (77e)

L’équipe Aspac (réactualisée)

Karim Mamam

Fousséni Lazadi

Assane Sakho

Vincent Fanou

Antonin Kassa

Hubert Atchégo

Mohamed Assane

Mohamed Fofana (45e William Dassagaté)

Adamu Yakubu (Emmanuel Joseph 30e)

Arouna Sakibou

Hyacinthe Sèwanou (Johnson Owunka 75e)

Auteur : Rolland

journaliste sportif...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *