Etat Civil / La fédération béninoise de football lance la chasse aux tricheurs !

Le communiqué signé du directeur exécutif qui nous est parvenu hier annonce la création d’une commission dénommée « Confession et réintégration ». Une chose est sure, l’initiative est bonne. On a constaté que l’équipe béninoise des moins de 16 ans qui s’et rendue en France au mondial minimes de Montaigu était composée de joueurs contrôlés à Lomé au Togo par des analyses pour révéler leurs âges. C’est bien beau. Dans les années 1980, les béninois comme Expédit Dossougbété ou encore Raoul Zamba n’ont pas jugé utile de baisser leurs âges, car ils avaient du talent. Mais dans les années 1990, leurs jeunes frères ont été incités et surtout aidés à le faire par les dirigeants, car le modèle était devenu le Nigéria. Tout est parti de là.
Dans un pays comme le Bénin où les responsables de clubs qui sont à la base de la pratique se retrouvent aussi dirigeants dans les instances, on a du mal à suivre tout ce qui est annoncé. Franchement. Des joueurs sont guinéens, ghanéens ou nigérians le matin, et l’après-midi, ils sont béninois. Des exemples sont légions. Peu de joueurs sont déclarés comme étrangers dans nos championnats de football, alors qu’on sait que notre football est devenu la vitrine des « rejetés » de la Cedeao. L’initiative est bonne, mais pour être efficace, la police et donc la justice béninoise doivent être associées, car dans cette affaire de changement d’âge ou même de fausse identité, les mairies sont au cœur du système. La chasse aux tricheurs telle qu’annoncée par Bernard Hounnouvi risque d’éclabousser les 99% des responsables du football béninois. Si on est prêt à faire cette salubrité, alors qu’on aille jusqu’au bout. Sinon, qu’on ne vienne pas distraire les béninois.
Aubay

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA FBF

Dans le cadre de la dynamisation de son football à la base et conformément aux dispositions de la FIFA en ce qui concerne le projet des licences informatisées et aux directives de la CAF, le Comité Exécutif de la Fédération Béninoise de Football au cours de sa réunion du 23 avril 2010, a décidé de faire le ménage en allant à la chasse aux joueurs qui trichent sur leur âge.

A cet effet, une Commission dénommée «Confession et Réintégration» sera mise en place pour assainir le milieu footballistique du Bénin. La Commission travaillera d’arrache pied toutes les fois que les joueurs cadets et juniors seront appelés en équipe nationale du Bénin. Des tests de détection d’âge auront lieu par moments pour démasquer les tricheurs et les exclure du football national. La Fédération entend ainsi miser sur l’avenir (les vraies valeurs) pour relancer le football béninois en se donnant l’opportunité d’exploiter les joueurs sur une plus longue période de leur carrière sportive.

Par conséquent, la Fédération Béninoise de Football invite tous les joueurs ayant trafiqué leur âge à se présenter à son siège afin de rectifier le tir afin qu’ils soient intégrés avec leur âge réel. Les joueurs qui reconnaissent avoir diminué leur âge et qui ne se manifesteront pas d’eux-mêmes, seront mis devant leurs responsabilités une fois démasquée par la Commission. Ces derniers s’exposeront à des sanctions allant jusqu’à leur exclusion des compétitions de la fédération pour une période de allant de cinq à dix ans.

Fait à Porto-Novo, le 23 juin 2010

Signé le Directeur Exécutif
Bernard HOUNNOUVI

Auteur : Rolland

journaliste sportif...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *