Ligue1-Bénin / Les Buffles calent à domicile, l’Aspac championne

L'Aspac et Sewanou le buteur-maison (9 réalisations) entrant dans le stade

Partis à Parakou dans la peau du futur champion, les portuaires emmenés par le désormais emblématique Gaspoz en sont repartis forts du très respectable titre de champion du Bénin  pour la première saison professionnelle. Face aux Buffles, ils ont réussi le 0-0 sans faire exprès de le jouer.

Aubay à Parakou

Ils ont fini comme ils ont commencé : à l’extérieur, et avec un match nul. A Porto-Novo le 4 octobre 2009, c’était un but partout pour Aspac- Dragons sous un temps pluvieux. A Parakou huit mois après, le ciel était couvert samedi 5 juin. Le nul sera zéro but partout. La « faute » à Mama Karim et l’organisation défensive de fer de l’Aspac, et à un manque de réalisme sur deux occasions de l’attaque des bleus portuaires. Le talent dans ce match il y en a eu.

Natabi, Lazadi, un blessé partout

Natabi pleure sur la civière au moment où Lazadi prenait place sur le banc de touche après les 45 premières minutes. L’attaquant des Buffles et le défenseur de l’Aspac auront tout donné, et subi la grosse intensité physique du match.

En début de rencontre, les Buffles restent dans leur registre de jeu long pendant que l’Aspac joue son style traditionnel en passant par le côté. Dassagaté (3e), Sèwanou (7e), puis Atchègo (10e) ne cadrent pas leurs frappes sur les buts adverses.

Natabi répond par une frappe molle dans les 18 mètres (15e). Mama capte facilement. Le match va s’accélérer quelque peu après 22 minutes. Guerra échoue sur Salomon, la relance de ce dernier pour Wahidi n’ira pas loin. Hors-jeu. Il y avait un bon coup à jouer (22e). les Buffles se font peur quand Wagbé Gnofam laisse filer le ballon dans son dos. Sèwanou de l’Aspac file au but, mais Ola le devance et dégage in extremis (29e).

Les Buffles après une frappe contrée de Natabi obtiennent un corner. L’Aspac est sous pression. Mama Karim va mal apprécier la trajectoire du ballon. La reprise adverse échoue sur Lazadi resté sur la ligne de but. Le public soupire, l’Aspac respire. Lazadi aux prises avec Natabi reçoit un choc à la cheville.

Dans la suite, Natabi part dans le dos de la défense de l’Aspac, mais Mama veille et dégage des deux poings (32e).

Natabi reviendra à la charge (39e), mais Capitaine Fanou enraye le danger. En face, Gnofam contraint à la faute par Sèwanou, doit une fière chandelle à Ola qui veille (44e).

L’excellent Karim Mama sort deux parades…

Ouzérou du côté des Buffles prend place en attaque tandis que Sako remplaçait Lazadi. Ce ne sera pas de vrais tournants du match, même si Ouzérou face à Salomon Junior a montré de la classe et apporté une fluidité à l’attaque des verts.

Sakibou hérite d’une déviation de Sèwanou dans les 16 mètres. Il y a un contact entre le feu follet et la défense adverses, mais Adadja ne donnera pas de penalty. En face, Mvondo tiré par le maillot parvient à tirer sur Mama  qui s’impose (55e). Kalilou Ibrahim revient à la charge. Karim sort une belle parade ! (61e)

Sakibou servi par Sèwanou, va essayer de montrer la voie aux portuaires, mais sa frappe est au-dessus. Le public avait retenu son souffle ! (66e)

Les Buffles alignent enfin 6 passes offensives et Kalilou va adresser une frape lourde à Mama qui sort une belle parade ! (74e). Ouzérou va revenir à la charge et placer une belle tête. Mama ne laisse rien passer (75e) !

Pour les Buffles, le temps qui passe n’est pas bon signe. Adjai parti à droite parvient à centrer. Mama est battu, le ballon passe devant les buts de l’Aspac, mais Mohamed Sakho dégage en corner (82e). Ce sera la dernière chaude alerte  du match.

L’Aspac obtient son nul et aura au finish, tenu en échec tous ses 3 premiers poursuivants sur leurs propres terrains. Les stats sont impressionnantes, l’aboutissement est le titre de Champion somme toute mérité.

Aubay, à Parakou

Auteur : Rolland

journaliste sportif...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *