Face aux Sharks deu Nigeria : Kraké s’incline de peu…aux tirs aux buts

Battu à l’aller trois buts à un par Shark Ocean du Nigéria, Kraké a réussi à faire son retard au stade de l’amitié de Kouhounou hier. Mais la bande à Garel Sossa a courbé l’échine à l’issue de la séance des tirs aux buts (8-7)
Géraud Viwami (coll.)
Les protégés de Magloire Oké évasifs et peu concentrés en début de match sont cueillis à froid. Les Sharks ouvrent le score dès la 3e Esejié bien lancé dans le dos de la défense bat Olou Kayodé par un tir croisé à ras de terre.Kraké va réagir mais manque cruellement d’organisation. Ils parviendront tout de même par égaliser grâce à Camara Col. (26’) Coup franc décalé à droite, Sossa dépose le cuir sur la poitrine de Camara qui enchaine en pivot, un tir croisé victorieux 1-1. Le score restera nul jusqu’à à la reprise. Kraké revient avec de meilleures intentions. (53’) Kraké obtient un premier pénalty suite après qu’un défenseur nigérian ait manié la balle. Raphael Onguéné prend Odah à contre-pied 2-1, Kraké mène mais est toujours éliminé. Les amis de G.Sossa y croient et mettent la pression sur les buts nigérians. Ils obtiendront un second pénalty encore sur un maniement. Onguéné s’offre le doublé (74’) .Les 90 minutes règlementaires s’achèvent sur ce score 3-1. A trois à un, score identique qu’au match aller Kraké a réussi à arracher la séance des tirs aux buts. La première série de cinq n’a pu départager les deux équipes. Au neuvième tir de Kraké, Abulai prend le gardien nigérian à contre-pied mais sont tir heurte la transversale et rebondit derrière la ligne. Mais le tir n’est pas accordé par l’arbitre. Le nigérian qui suit marque et Sharks s’impose huit tirs les espoirs de Kraké s’envolent définitivement. Sharks Ocean jouera le tour suivant face aux béninois de l’Aspac.

L’Aspac tel un champion, s’offre les Lobies Stars

l'équipe d'Aspac affiche de belles ambitions

 

Coupe de l’Ufoa des clubs

L’Aspac tel un champion, s’offre les Lobies Stars

(Duel attendu face aux Sharks septembre prochain)

Un public estimé à plus de 7.000 spectateurs derrière le futur champion du Bénin 2010, au stade René Pleven de Cotonou samedi dernier, une ambiance des grands jours et au finish une victoire largement méritée 2-0 des portuaires.

Aubay

Dès la 2e minute, Wahidi rate complètement son centre du pied gauche. Dassagaté dans les 16m ne cadre pas (6e), tout comme Assane qui centre derrière les buts (7e). La fébrilité générale de l’équipe de Gaspoz en ce début de match est palpable. Les Lobies Stars vont prendre le match à leur compte et tenter de tuer le suspense. Deux corners en 2 minutes (5e et 7e) montrent le bon début des nigérians, mais Mama Karim en état de grâce veille aux grains avec la solidarité collective des bleus de l’Aspac.

L’orage rouge-noir passe et peu à peu l’Aspac émerge et efface les doutes du public. La reprise de la tête de Salomon sur corner (13e), la frappe cadrée de Sakibou déviée par le gardien nigérian Umaru (16e), le tir sur la barre transversale de Lazadi servi par Mohamed Assane (21e) sont des signes intéressants pour l’équipe béninoise. Dassagaté en récupérant un mauvais dégagement nigérian se précipite en rate de faire son lob dans les buts vides (23e). Ce sera le dernier avertissement pour les nigérians. Wahidi parti de son flanc gauche sollicite Dassagaté qui le relance idéalement dans sa course. Cette fois-ci, le N°7 de l’Aspac réussit son centre du pied gauche et trouve au second poteau Hyacinthe Sèwanou. Le contrôle de la poitrine, le crochet et la frappe enchaînée soulève les filets nigérians et le public tout conquis. 1-0 ; 26e. L’Aspac vient de refaire son retard de deux semaines plus tôt.

La réaction nigériane est annihilée par l’excellent Mama Karim dans les buts des portuaires béninois. Il repousse un premier centre (31e), avant de capter le coup franc cadré des 30 mètres frappé en puissance côté nigérian (33e).

Pour les locaux, Sèwanou à nouveau gagne un énième duel aérien. Son coup de tête est d’un cheveu à côté (36e). Sur la même action, le choc entre Wahidi et le gardien nigérian est violent, mais les deux reviendront sur le terrain.

Sèwanou va revenir à la charge, mais tire à côté (40e). La tentative des 40 mètres de Mohamed Assane est au-dessus. Les nigérians avant la pause vont répondre aux hésitations de l’Aspac, par un corner suivi d’un sauvetage de Karim.

Dassagaté tire, Junior marque, l’Aspac passe…

La seconde période est plus hachée du côté nigérian. Les espaces se créent pour les attaquants béninois qui jouent parfois de naïveté. Sèwanou décalé par Sakibou hésite à frapper (46e). Samila répond par une tête au second poteau qui effraie Karim (59e). Sèwanou une fois encore attend l’arbitre, car Wahidi son passeur est séché. L’arbitre ne bronche pas (65e). Combinaison Assane, Wahidi, Sakibou. Ce dernier est contré. (67e). Dassagaté peut s’en vouloir ensuite. Servi par Sakibou il manque sa frappe dans les 16 m (68e). Abaya faillit lui fait regretter cela en expédiant sur la transversale  de Karim Mama une lourde frappe (73e). Ce dernier avertissement est compris par l’Aspac. Sakibou accélère et gagne deux duels avant d’être séché dans les 16 mètres. Dassagaté tire, Junior place une tête plongeante et marque ! (2-0 ; 75e). L’Aspac se qualifie en ce moment précis. Dernier fait du match, l’expulsion de Capitaine Samila auteur d’un coup sur Sèwanou (77e).

Aubay

 

Encadré 1

Impressions

Dassagaté : «…sûr qu’on ira de l’avant »

« Je remercie notre coach qui a beaucoup travaillé pour que ce résultat soit acquis. Je suis sûr qu’on ira de l’avant dans cette compétition »

Gaspoz : «

On a montré beaucoup de solidarité, on a vu qu’ils étaient là sur tous les ballons qu’ils se sont battu jusqu’à la fin tout en faisant preuve de dextérité technique quand on a le ballon essayé de garder  de jouer au sol et en essayant de mener les actions propres .je remercie l’équipe de leur travail espérant qu’ils vont continuer comme ça  dimanche prochain à Parakou.

Sèwanou, buteur « au bout du travail, il y a le résultat »

« Je suis vraiment ravi, depuis un bon moment nous étions en train de préparer cette coupe avec les dirigeants nous nous sommes mis à l’œuvre et c’est au bout du travail que le résultat est là. Je suis vraiment content de ma prestation et celle de mes coéquipiers ce soir. »

Les Stats  du match

Aspac

Passes réussies première mi-temps :74

Passes réussies seconde mi-temps :79 

Total : 153

Passes manquées  1ere mi-temps : 20

Passes manquées seconde mi-temps : 15

Total : 35

Tirs cadrés  1ere mi-temps : 04

Tirs cadrés 2e mi-temps : 03

Total : 7

Tirs non-cadrés 1e mi-temps :05              

Tirs non-cadrés 2e mi-temps :05 

Total : 10

Lobies Stars

Passes réussies première mi-temps : 53

Passes réussies seconde mi-temps :63

Total : 116

Passes manquées première mi-temps : 18

Passes manquées seconde mi-temps :14

Total : 32

Tirs cadrés  1ere mi-temps : 2

Tirs cadrés 2e mi-temps : 2

Total : 4

Tirs non-cadrés 1e mi-temps : 3                

Tirs non-cadrés 2e mi-temps :  5

Total : 8

Interview (EXCLU) , Bézo Yaovi :« Mon souhait c’est d’être toujours devant jusqu’à la fin de la saison ».

Inconnu du grand public il a quelques mois, actuellement il est joueur le plus convoité de la Moovligue1.Presque assuré du titre de meilleur buteur, ce jeune attaquant béninois de 24 ans vise haut. Déjà international, il avait même été présélectionné par Dussuyer lors de la CAN 2010.Mais il ne veut pas s’arrêter là car il aspire à une grande carrière de footballeur.

Fiche
Bézo Yaovi
Attaquant, 24 ans,
Date de naissance:30 novembre 1985
Nationalité:béninoise
taille:1.85m
Poids:78kg
Requins de l’Atlantique (14 buts en Moovligue1)
International A

Bézo Yaovi (N° 12)

Comment –êtes vous arrivé aux requins ?

B.Y: J’ai un parrain c’est lui qui s’occupe de moi. C’est lui qui m’a fait venir pour la première fois cela s’est un peu mal passé parce que c’était en son absence .A son retour ,j’étais retourné au Burkina mais il est venu me chercher .Il m’a fait venir et m’a dit que les choses vont changer ici avec la ligue pro ,il m’amené aux Requins ensuite mon transfert a été difficile ,le club burkinabè ne voulait pas me laisser. Le président voulait me garder, et je lui devais beaucoup de respect, mais j’ai dit non parce que, ma première expérience au bénin c’était mal passé alors je n’avais pas envie de revenir. Mais quand je suis revenu ça s’est bien passé, j’ai été convaincant et cela présageait de bonne augure pour moi-même et quand l’occasion s’est présenté de changer de nationalité j’ai pas hésité.

Vos objectifs pour la saison sont-ils atteints ?

B.Y:Un peu seulement, notre classement (6e) me touche un peu

Etre 6e est-ce un échec ?

B.Y:Si c’est un échec, on avait eu beaucoup d’occasion pour mieux se classer on n’a pas saisi c’est comme ça

Au plan personnel êtes-vous fier d’être meilleur buteur avec 14 buts ?

B.Y: Tout ce que dieu fait est bon, le meilleur buteur il le connait depuis la première journée, nous on fait la formalité sur le terrain c’est ce que dieu a décidé. J’ai joué plus de trois matchs avant de voyager je n’ai pas marqué. Mais je suis toujours devant c’est bon. Mon souhait c’est d’être toujours devant jusqu’à la fin de la saison.

Avez-vous la pression au Requins ?

B.Y: Non je suis habitué, ici il n’y pas un grand monde au stade, j’ai déjà joué devant un public de plus quarante mille spectateurs, l’essentiel c’est fait ce que tu veux, ce que tu aimes fait sur le terrain, ils (les supporters) vont te donner la confiance parce que sans eux tu peux pas bien faire aussi ,quand les supporters te crie ,menace ,tu te sens motivé

Coéquipier préféré ?

B.Y: Christian kotchoni

L’apport de Michel Sorin aux Requins ?

B.Y: C’est un coach que j’apprécie beaucoup. C’est quelqu’un qui aime bien ses joueurs, moi personnellement il m’a apporté beaucoup de chose, il me conseille beaucoup, qui me corrige entre lui et moi tout se passe bien. Il me trace le chemin où mettre les pieds pour que ça aille .En tout cas moi j’ai gagné beaucoup de choses avec lui.

Togolais d’origine pourquoi le choix de la nationalité béninoise ?

B.Y: Ce n’est pas parce que le bénin est facile ou bien il a un problème auTogo.c’est vrai qu’il avait un petit problème avec les membres de la fédération togolaise, mais ce n’était pas aussi grave que ça pour que je change de nationalité. J’ai vu le cas se présenté et j’ai profité je respecte bien les éperviers mais je ne regrette pas .je suis fier et je sais ce que je fais et je ferai de mon mieux pour éviter les critiques. J’ai été en présélection au Togo quatre fois les gens me connaissent et savent de quoi je suis capable

Votre essai au FC Nantes ?

B.Y: C’était un essai d’un mois, à l’arrivée de l’invitation j’étais indisposé le club ne voulais pas me laisser partie. Cela a retardé les choses et j’ai seulement eu une semaine d’entrainement, ça c’est bien passé ils (FC Nantes) veulent me revoir, parce que mes jours d’entrainements c’est un peu court, si c’était deux semaines ce serait mieux.

Vous avez marquez ?

B.Y: On a fait deux matches contre des clubs amateurs, le premier match j’ai marqué un but j’ai fait trois décisives, lors du second j’ai marqué deux buts

Idole
B.Y: Ronaldo le brésilien

Propos recueillis par Géraud Viwami

Moovligue1 : L’Aspac récupère deux points et se rapproche du titre

Le bruit courait depuis samedi dernier. Maintenant c’est confirmé la ligue de football professionnelle a sorti la décision. Rappelons les faits, lors de la 20e journée l’Aspac a accueilli à Kouhounou Dynamo Parakou. Les portuaires ont porté réserve contre un joueur non-qualifié en l’occurrence Fousséni Touré. La réserve avait porté ses fruits mais l’Aspac a obtenu un point au lieu de trois. Mécontent l’Aspac a interjeté appel de la première décision de la ligue et cette fois-elle obtient gain de cause. Le club portuaires va obtenir deux points suplémentaires.Il totalise désormais 46 points et donc trois longueurs sur les Buffles. Donc mathématiquement ce n’est pas fini. Mais une victoire simple ne suffira pas aux Buffles pour chiper la première place à l’Aspac . Vu l’impressionnant goal average du leader (+21). Les parakois doivent gagner par au moins six buts d’écarts. Ce qui serait un vrai exploit, parait tout de même invraisemblable. Et on est tenté d’affirmer que l’Aspac est championne ou y est presque.
Géraud Viwami

Buffles : Natabi à Nantes et Vannes pour ses 18 ans ?

Le jeune Natabi Traoré devra attendre le 30 mai et ses 18 ans pour tenter une expérience en Europe. Prévu pour partir en France du côté de Nantes et de Vannes pour des essais, le buteur des Buffles devra attendre sa majorité pour les formalités administratives.

Cote d’Ivoire – Stella Club: Oussou rétabli pourrait disputer l’Ufoa

Blessé et platré après le choc Bénin – Togo en novemebre 2009 du tournoi de l’uemoa à Cotonou, le buteur de l’Aspac s’est exilé en Côte d’Ivoire pour s’y soigner et donner aussi un nouvel élan à sa carrière. Dans le centre Bibo Fc, le jeune béninois s’est soigné patiemment et selon ses proches, semble « revenir à son meilleur niveau! »

Libre de tout contrat, car mineur, il pourrait s’engager avec Stelle Club d’Abidjan pour disputer la manche retour de la coupe sous-régionale de l’Ufoa le week-end prochain…A suivre.

(pour Kayodé et les autres fans de Sidoine Oussou)

Mouftaou Adou à l’ère autrichienne…

Depuis la coupe d’Afrique des nations 2010, on ne l’a pas vu avec l’Aspac du Bénin. Le défenseur-capitaine a en effet quitté le club portuaire béninois pour la Côte d’Ivoire. Cette destinatiion africaine durera juste quelques semaines. Le Béninois est désormais en Autriche avec l’équipe réserve du Sturm Graz. Des lenteurs administratives l’ont empêché de disputer le moindre match la saison écoulée. Il fera partie du gropupe pro la saison à venir.

L’Aspac tient sa première recrue : Mohamed Sanoussy Fofana a signé !

 L’Aspac tient sa première recrue : Mohamed Sanoussy Fofana a signé !

C’est la première recrue pour  la saison prochaine du côté de l’Aspac. A peine le titre remporté, Alain Gaspoz a décidé de recruter d’abord pour l’Ufoa en cours. Mohamed Sanoussy Fofana s’est engagé pour deux ans avec l’Aspac et a débuté à Makodi au Nigeria il y a une semaine  face aux Lobi Stars. Il débute ainsi par l’Ufoa en attendant la saison prohaine.

Selon nos sources, ce milieu de terrain polyvalent est international guinéen et a évolué au Fc Satellite. Il était déjà à l’essai fin janvier avec l’Aspac.

Mama Karim vers Liberty (Ghana) ?

Sur liste de départ la saison écoulée, le gardien de buts de l’Aspac est finalement resté. Mais face à la rude concurrence imposée par Saturnin Allagbé, devenu international A entre-temps, Mama Karim qui a disputé quelques matches importants seulement, commence à penser à la piste ghanéenne qui devrait à nouveau de réchauffer.

Jodel Dossou proche de Vannes (France)

Après deux essais de 5 jours chacun à Lorient en Ligue1 et Vannes (Ligue2), le milieu de terrain des Requins peut envisager boucler ses valises. Selon nos sources, le club breton de Vannes où le président Ajavon des Requins est actionnaire serait très intéressé par le joueur béninois…

Alla Ludovic aux Requins ?

3 gardiens pour un bilan catastrophique. C’est le constat fait par les Requins, parmi les plus mauvaises défenses du championnat. Pour remédier à cela, l’équipe de Michel Sorin pourrait bien s’attacher les services d’un international, Ludovic Alla des Mambas Noirs. Le technicien français qui a vu le joueur évoluer en sélection l’aurait mis sur ses petits papiers…

Moussa Latoundji  entre Dragons et Kraké !

Après 6 journées, il avait quitté son poste d’entraîneur des Dragons. Le club de la capitale perdait ainsi le titre. Le capitaine des Ecureuils de 2004, premier buteur de l’histoire du Bénin à la Can, a rencontré des sages de Porto-Novo la semaine écoulée. Le rapprochement avec le club de son cœur a ainsi commencé.

Mais attention ! Les Dragons pourraient se voir souffler Moussa Latoundji par l’Us Kraké qui s’est renseigné avril dernier, juste après la défaite face à l’Aspac 0-1 à domicile. A suivre…

Aubay

Requins : Bezo Yaovi vers Nantes?

Après un essai d’une semaine, le meilleur buteur du champonnat béninois s’est plutôt bien comporté selon les sources proches du joueur.

Mais il va falloir attendre les jours à venir pour être fixé. Quant au Requin, il est revenu dimanche soir à Cotonou pour disputer dans 10 jours le dernier acte de la saison face à Soleil Fc de Cotonou.

Allagbé Saturnin élu meilleur Gardien sur Bjfoot.com

Vous a avez eu environ six jours de vote et vous avez fait votre choix.Allagbé Saturnin gardien titulaire de l’ASPAC a obtenu le plus grand nombre de vote.

Allagbé Saturnin

Allagbé Saturnin : Aspac (1m86)

Ex-pensionnaire su centre Tanéka de Parakou,ce jeune gardien s’est forgé au fil des saisons.Après avoir disputé une saison en deuxième division régionale avec Tanéka en tant que gardien titulaire,Il a rejoint les portuaires la saison dernière sous les ordres d’Emile Enassouan.Il était numéro 2 dèrrière Karim Mama.Cette saison avec Alain Gaspoz,Allagbé a eu sa chance et il l’a saisi en devenant numéro avec plsu d’une quinzaine de match à son actif dans un club uo la concurrence est très rude.Ces performances avec l’Aspac ne laisse pas Michel Sorin insensible,il sera convoqué en sélection nationale locale pour le match match amical du 7 mars dernier contre le Niger.

Qualités
Bonne détente
Autoritaire sur sa défense
Sens du placement
Jeu au pied acceptable

Résultats des votes
Allagbé Saturnin (Aspac): 5 votes
Alla Carlos (Mamabs Noirs) : 4 votes
Vianou Salomon (Dragons) : 2 votes
Boyè Julius (Kraké) : 1 vote
Amoussou Valère (Mogas) : 0 vote

Moovligue1/25e journée résultats et classement

Les résultats
Soleil-Aspac 0-2
Dragons-Buffles 1-2
Tonnerres-Espoirs 0-0
Mambas Noirs –Mogas 1-0
Dynamo Abomey-Avrankou 1-1
Dynamo Parakou –Requins 1-0
Panthères-Kraké 0-1

Classement après la 25e journée
1-Aspac 44pts +21
2-Buffles 43 pts + 9
3- Kraké 40 pts +3
4- Dragons 38 pts + 8
5- Tonnerres 35 pts +8
6- Requins 35 pts + 3
7- Panthères 34 pts +2
8- Avrankou 32 pts -2
9- Mambas Noirs 32 pts – 6
10- Mogas 29 pts -1
11- Dynamo Abomey 27 pts -9
12- Dynamo Parakou 25 pts -9
13- Soleil 25 pts – 13
14- Espoirs 25 pts -15

Moovligue1/ 25e journée : Buffles -Aspac ,la finale aura bien lieu

L’Aspac d’Alain Gaspoz n’avait qu’une mission ce samedi face à Soleil : gagner pour rester aux commandes de la Moovligue.Car les Buffles pouvait surgir .Pendant que les portuaires éteignaient Soleil à Kouhounou, les Buffles ont réussi un véritable exploit en surclassant Dragons à René Pleven.

Géraud Viwami

A Kouhounou

Dassagaté buteur puis passeur

Dès l’entame du match les portuaires, ont le contrôle du cuir, mais se créent peu d’occasion franche. Les jaunes de Soleil trop statique, ont beaucoup couru après le cuir. La seule véritable occasion est arrivé à la 18’.Fayémi seul sur son coté gauche, centre pour Sewanou qui reprend de la tête, Bidé est battu mais Dine sauve sur la ligne. A la pause, Vizir Touré est satisfait du nul mais les portuaires avaient la pression. A la reprise Soleil se crée sa première occasion, mais Bessan pique trop sa tête au dessus. Les bleus et blancs ont toujours le contrôle du jeu avec, M.Assane à la baguette. Ils finiront par ouvrir le score grâce à l’homme providentiel de cette fin de saison, William Dassagaté. (55’) Comme à Kraké, Sakibou déborde à droite centre à ras de terre pour Dassagaté seul, qui temporise et élimine Bidé et conclu par un tir limpide.1-0 .L’Aspac est enfin libéré et va définitivement se rassuré face une équipe de Soleil trop timorée.(68’) Coup franc décalé a gauche ,Dassagaté sert Bouraima au second poteau, il profite de la tergiversation de Bidé dans les six mètres pour marquer simplement de la tete 2-0.La messe et l’Aspac peut vraiment croire au titre .Ils doivent confirmer cela face aux Buffles à Parakou.

Feuille de match
Arbitre :Euloge Adadja
Aspac :
Karim-Fanou,Junior,Lazadi,Adjé,Assane,Yolou,Sakibou(Adamou79’),Fayémi(Wahidi45’)-Dassagaté,Sewanou (Bouraima 60’)
Coach : Alain Gaspoz
Soleil
Bidé-Nasssirou,Aziz,Hountonto,Koupkéré-Kassa(Sidy60’),Adanhoumè,Fatolou(Agbéssi70’),Oladipupo,Degboe(Chitou)-Bessan
Coach : Touré Vizir

L’Aspac déjà champion ?

A en croire Pierre Hinvi, l’Aspac doit récupérer deux points supplémentaires suite à la réserve porté contre un joueur non-qualifié de Dynamo Parakou lors de la 22e journée. Si la décision est confirmée et notifiée par la ligue les portuaires seraient sacrés avant la dernière journée à Parakou.On attend donc la décision de la ligue.

A René Pleven

Hold up réussi pour Buffles

Les Dragons (3e) ont accueilli les Buffles (2e) dans un duel très intéréssant.Les verts de Parakou n’ont jamais perdu à Cotonou et ils ont confirmé leur réputation. Ils ont surpris les oranges et noirs en s’imposant par 2-1.Grâce des réalisations d’Adjai Moussa et Natabi Traoré. Les Dragons ont réduit le score par Corea Cédric du penalty. Avec ce succès les parakois ont frappé un grand coup et ils ont toutes les cartes en main avant la dernière journée. Pour rêver du titre.
Notons que dans la troisième rencontre de samedi. En raison de la suspension du stade de Bohicon c’est à Parakou que l’As Tonnerre a accueilli Espoir .Les verts de Bohicon ont concédé leur 15e nul de la saison 0-0.Un résultat qui n’arrange pour autant les savalois qui reste dans la zone rouge.

D3, Asos seule en tête…

Résultats quatrième journée de la nationale

19-05- 2010 AKANKE # ENERGIE 16 H TCHETTI 0-1

19-05- 2010 JSO # AYEMA 16 H OUIDAH 0-0

19-05- 2010 UNB # KERI 16 H COTONOU II 3-2 

19-05- 2010 ASOS # ASC 16 H AVRANKOU 3-2

Moovligue 25e journée : Weekend décisif pour les clubs

C’est l’avant dernière journée de cette première saison de la Moovligue 1.Et elle sera décisive en haut comme en bas de tableau. Plusieurs clubs pourraient être définitivement fixés sur leur sort dimanche soir.

Géraud Viwami

Samedi

En ouverture de la 25e, nous auront droit à trois rencontres. La première opposera Soleil FC (12e) au leader Aspac à Kouhounou, pendant dans le même temps, en raison des travaux au stade Charles de Gaulle, Dragons (3e) recevra Buffles (2e) à René Pleven .Des duels très attendu, dont les résultats seront cruciale pour la suite en haut de tableau. Soleil FC de Touré Vizir doit viser le succès pour s’éloigner de la zone rouge face à un adversaire logiquement plus supérieur. Le leader Aspac n’a pas le choix, il doit gagner pour conserver sa position. Idem pour ses deux poursuivants immédiats qui doivent faire autant pour rester dans la course. Si les Buffles s’imposent, ils garderont toute leur intact avant d’accueillir l’Aspac lors de la dernière journée. Quant aux dragons ils ont aussi une petite chance, mais il faudra réaliser un sans-faute. Les poulains de Jean Louis Noumahangnan doivent s’y mettre dès ce weekend face à des parakois qui n’ont jamais perdu à Cotonou cette saison.
La dernière rencontre du samedi opposera Tonnerres Fc, privé de son stade Paulin Tomanaga, suspendu, à Espoirs. C’est un match important pour les verts de Savalou relégable, ils n’ont pas d’autres choix que de surprendre leurs voisin de Bohicon, il y a de leur envie de rester en ligue1.

Dimanche

Quatre rencontres, auront lieu ce dimanche, dont trois importantes pour le bas de tableau.

Mambas Noirs-Mogas : seule la victoire comptera.

Ils totalisent le même nombre de points au classement, mais les pétroliers possèdent une meilleure différence de buts. Ce dimanche ce énième derby cotonois ne sera une balade pour les deux équipes, toujours concernées par la relégation. Les pétroliers tout comme les jaunes et noirs de Sylvain Lawson ont juste besoin d’un succès pour sauver leur saison. Les pétroliers malgré leur méforme partent quand même avec la faveur des pronostics. Mais il ne faut pas sous-estimer la bande à Philippe Adah vainqueur lors de la manche aller.

Dynamo Abomey – Avrankou : Retour en grâce à Goho ?

Dynamo Abomey tourne au ralenti depuis trois journées. Les hommes de Kamel Djabour ne trouvent plus les solutions. Ce dimanche ils accueilleront Avrankou Omnisports, humilié le samedi dernier par les Requins. Les amis d’Eric Tossavi ont déjà sauvée leur saison mais voudront laver l’affront face à une équipe d’Abomey mal-en-point. Cette rencontre se jouera au stade Goho d’Abomey, un terrain à peine sorti de suspension. On espère que ce sera un retour en grâce pour la clique à Jean-Paul Anato.

Dynamo Parakou –Requins : Dynamo condamné à l’exploit !

On a longtemps relevé les signaux positifs dans leur jeu. Les parakois sont réveillé en cette fin de saison. Leur victoire face à Panthères à rallumer la flamme de l’espoir pour un club qui avait presque perdu. Ce dimanche au stade municipal, les poulains d’Agoroh Tchagodonou défieront, les Requins meilleurs attaque du championnat (41 buts).Ce ne sera pas une tache aisée, Pego Idrissou et autres le savent. Mais les rouges et blancs malgré la perte de tout espoir pour le titre ne font pas de cadeau à leurs adversaires, Avrankou peut en témoigner. Les bleus de Parakois sont prévenus car leur avenir passe par une victoire.
les affiches
Samedi 22 mai

Aspac – Soleil 16h à Kouhounou

Dragons – Buffles 16h à René Pleven

Tonnerres – Espoirs 16h

Dimanche 23 mai

Dynamo Parakou –Requins 16h à Parakou

Dynamo Abomey-Avrankou 16h à Abomey

Mogas –Mambas Noirs 16h Réné Pleven

Panthères-Uss Kraké à Djougou

Désignation du sélectionneur des Ecureuils :Dutra Santos favori

De dix-neuf, la liste des prétendants au poste de sélectionneur national du Béninois, s’est restreint et les choses semblent de se préciser. Trois noms sont actuellement sur la table du comité de la FBF, la nomination est donc imminente et c’est le brésilien Dutra Santos qui a la faveur des dirigeants .

Géraud Viwami (coll.)

On connait désormais l’identité des trois candidats retenu pour le sprint final dans la désignation du prochain sélectionneur des écureuils. Il s’agit du nigérian, Stephen Keshi, 48ans, ex-sélectionneur du Mali et du Togo. Il avait réussi à qualifier le Togo au Mondial 2006 mais il a été limogé après le fiasco de la CAN. Notons que le technicien nigérian, qui était à Cotonou il y quelques mois, avait été démis de ses fonctions pour insuffisance de résultats au Mali au lendemain de la CAN 2010.Le second connait aussi bien l’Afrique, il s ‘agit du français Pierre Lechantre ,60ans. Entraineur du Cameroun entre 1999 et 2001.Il a gagné la coupe d’Afrique 2000 avec les lions indomptables ainsi que les Jeux Olympiques de Sydney qui ont lieu la même année. Il a également été à la tête des aigles du Mali entre 2005-2006.Depuis son départ il n’a plus entrainé d’équipe nationale mais plutôt des clubs au Qatar et en Arabie Souadite.Pierre Lechantre était récemment entraineur du club africain de Tunis, club qu’il a quitté en avril dernier. Mais les exigences salariales de dernier ne sont pas du gout du comité exécutif de la FBF. Enfin le dernier candidat qui est le moins connu des trois prétendants est un brésilien. José Dutra dos Santos, 62 ans, il n’a pas une grande expérience internationale. Il connait un peu moins l’Afrique, même s’il a déjà exercé au Soudan (Al Hillal) et en Tunisie (Etoile du Sahel).Selon certaines sources ce dernier semble le mieux placé. La fédération et le ministère prennent leur temps. Le public attend avec impatience, et les éliminatoires arrivent à grand pas.

Transfert (Rumeur) : Arnaud Séka intéresse dans le golf

Le meneur de jeu, international l’As Tonnerres, Arnaud attise des convoitises au delà même des frontières béninoises .Après avoir disputé le tournoi de l’Uemoa en Novembre dernier avec les écureuils locaux puis la coupe d’Afrique chez les A. Le petit bonhomme de Bohicon, selon certaines rumeurs, est très suivi des clubs qatari et émirati qui l’avait l’ont supervisé lors de la CAN 2010 en Angola. Auteur d’une bonne saison en générale, le joueur âgé de 24ans ne manque pas de talent et pourrait faire ses valises dès la fin de la saison en cours.

Ecureuils du Bénin: Le sélectionneur connu ce jour ?

Le Comité Exécutif de la FBF tiendra une réunion extraordinaire, ce mercredi 19 mai 2010 à partir de 11 heures très précises au siège de l’institution à Porto-Novo, avec un seul point inscrit à l’ordre du jour : le choix du sélectionneur national des Ecureuils séniors. Sur 19 dossiers, 4 auraient retenu l’attention de la commission chargée de dépouiller les dossiers. On attend avec impatience le nom du patron des Ecureuils, et au-delà, le plan de développement transversal d’un football béninois en panne de planification. On a constaté ce déficit de boussole durant cette première saison professionnelle pendant laquelle le calendrier de la ligue2 a été réaménagé 4 fois, en raison des trêves réservées aux compétitions sous-régionales (uemoa, ufoa des nations et des clubs, journée Fifa).

Au-delà du choix du sélectionneur

Loin des enjeux financiers et de la guerre des clans que peut revêtir le choix du sélectionneur, c’est donc d’un réel plan de développement qu’a besoin notre football. Pas dans le genre « jeux nationaux », mais dans le genre « développement du football des jeunes ». Une sorte de démarche qui permettra de ratisser tous les coins et recoins du pays et de mettre en route un programme national de détection, de pré-formation et de formation des jeunes afin de ne pas être surpris un jour, que Sessègnon et Omotoyossi ne soient plus en jambes pour tenir 90 minutes.
La fédération a donc une mission bien plus noble et plus grande que de penser à des opérations par à-coups, comme les qualifications aux coupes des nations. Le football d’élite devra se nourrir d’un vrai plan de développement à la base.

L’exemple Suisse
Mon papa disait souvent que la Suisse faisait à peine le département de l’Atacora (actuel atacora-donga). Ceci n’est pas loin de la réalité, car la Suisse avec une superficie totale de 41 285 km2, est bien comparable au plus grand département du Bénin. Ce pays en travaillant sur des décennies a pu en arriver à des sommets chez les cadets, moins de 17 ans en dominant un pays comme le Nigeria. Une organisation quasi-parfaite peut venir à bout de n’importe quelle adversité. Le Nigeria qi accueillait la compétition mondiale de la catégorie l’an dernier a perdu en finale face à un pays qui fait 20 fois sa population et qui plus est, est loin d’avoir un état-civil fiable. Voilà qui peut nous montrer la voie.
La présence du Suisse Roessli (premier technicien à monter un centre de formation en Suisse (Fc Sion), parmi les prétendants est peut-être un signe. Demain, on verra bien.
Aubay

Coupe de l’indépendance : le tirage connu le 26 mai

Le tirage au sort de la Coupe du cinquantenaire de l’Indépendance se tiendra le 26 mai 2010 à 11 heures très précises au siège de la Fédération Béninoise de Football.

La Coupe de l’indépendance se jouera cette année par les sélections départementales.
Aubay (source Fbf)

Moovligue1 /Aspac, Buffles, Dragons et Kraké:Quatre prétendants, un titre

Au fil des journées, les choses semblent se précisent petit à petit. A deux journées du terme de la Moovligue1, seuls quatre clubs peuvent prétendre à la cime des honneurs. Aspac, Buffles, Dragons et Kraké se tiennent dans un mouchoir de poche.
Géraud Viwami

La première saison de la Moovligue 1 tire à sa fin. Mais l’identité du champion reste indéterminée.
A deux journées du terme, l’Aspac est leader avec 41 points et un goal différentiel de plus 19.Mais les portuaires possèdent une seule longueur d’avance sur leur dauphin, Buffles. Il pourrait perdre son fauteuil même en cas de match nul. Le calendrier des deux prochaines journées ne semblent pas si facile pour les portuaires. Le samedi prochain à Kouhounou, ils affronteront Soleil FC, club menacé par la relégation. C’est-à-dire qu’il y aura enjeu des deux cotés. La détermination des jaunes d’Akpakpa pour se maintenir en première division, pourrait avoir raison des ambitions des bleus et blancs, qui devront une fois encore montrer qu’ils ont vraiment les moyens d’aller chercher le titre . Pendant ce temps à Cotonou 2, Buffles pour rester contact doit gagner et pour éviter d’offrir gracieusement le titre à l’Aspac avant la 26e journée. Mais, battre une équipe des Dragons en pleine renaissance en cette fin de saison n’est pas une tache aisée. Les Parakois aussi doivent confirmer leur statut dans un duel difficile à négocier. Il est important de souligner qu’en cas de victoire des portuaires, si Buffles ne s’impose pas. Le titre prendra la direction du port avant même la dernière journée.

Kraké et Dragons en embuscade

Ils ont été leader pendant longtemps, mais ils ont perdu leur trône au mauvais moment. C’est bien la preuve qu’un championnat c’est une course de fond. Kraké est désormais à six points du leader et peut toujours rêver mathématiquement. Mais psychologiquement, les Kraké boys ne tiennent depuis qu’ils multiplient les contreperformances à domicile. Ce qui tout bénef pour les Dragons qui ont profité de leur large succès face à Dynamo Abomey ce dimanche pour devancer Kraké au goal average. Les oranges et noirs de l’Ouémé, très en jambe ne cette fin de saison, ont une petite chance. Il faudra impérativement réaliser un sans-faute. Il s’agira d’abord de battre les Buffles actuel 2e samedi prochain et espérer une défaite de l’Aspac devant Soleil. Ce qui n’est pas impossible, les fins de championnats réservent souvent des surprises.
Outrepasser cette éventualité les Dragons peuvent automatiquement oublier le titre avant la dernière journée.

Buffles –Aspac : Aux allures d’une finale !

Au cas où l’Aspac et Buffles maintiendront un écart de moins de trois points. Tout se jouera à l’ultime journée. En effet Buffles recevra au stade municipal de Parakou, l’Aspac.Le vainqueur sera doublement heureux car au-delà du gain de la partie il sera…..champion. Ce sera chaud dans le septentrion pour une rencontre aussi décisive.

Classement à la 24e
1-Aspac 41pts +19
2-Buffles 40 pts + 8
3- Dragons 37 pts + 9
4- Kraké 37 pts + 2

Corea et Junior vers FC Schaffhaussen

Cédric Coréa le milieu de terrain des Dragons et Salomon Junior le solide défenseur international de l’Aspac, ont effectué un essai de dix jours eu Fc Schaffhausen en seconde division suisse. L’essai a été concluant pour les deux joueurs qui devraient débarquer en terre helvète dès la saison prochaine. Après les négociations entre leurs clubs respectifs et le club suisse

salomon junior

Moovligue 1/24e journée : le point du weekend

18 buts en 7 matchs, la 24e journée de la Moovligue a été prolifique, on a enregistré un seul nul et six victoires. Les Buffles grâce à leur succès, trois à un, sur Soleil, maintiennent le suspens. Pendant que Dragons a profité du nul de Kraké pour s’hisser dans le Top 3

Géraud Viwami

Samedi

Requins -Avrankou

Chakirou Abikoyè a vu triple

Les requins ont accueilli samedi Avrankou au stade de l’amitié de Kouhounou. Orphelin de Bruno Goudjo suspendu, Avrankou a très vite jeté l’éponge face à une équipe de Requins diminué mais efficace.Bézo Yaovi le buteur maison en test en France, était absent et c’est Chakirou Abikoyè qui a montré la voie aux siens. D’abord à la 14e ,Mohamed Ali ,auteur d’un bon match, déborde à droite et centre pour Abikoyè qui place une superbe tête hors de portée d’Anagokinto.(26’) C’est encore Mohamed Ali qui porte la danger.Il déborde sur son coté droit ,pénètre dans la surface, mais il est taclé irrégulièrement par Agognon Julien.L’arbitre indique le point de pénalty.Abikoyè en profite pour s’offrir le doublé en prenant Anagokinto à contre pied.Avrankou est assommé même si jusque là il faisait jeu égal avec les Requins. A la reprise, juste après l’heure de jeu,les poulains de Michel Sorin portent la note à trois.Abikoyè reprend ,tranquillement au point de pénalty, un centre à ras de terre de Fashanon qui avait bien débordé sur son coté gauche. A la 83e sur une contre- attaque ,M.Ali réalise une belle course de soixante mètre. Ensuite il centre pour Abikoyè qui marque mais le but est refusé pour un hors-jeu imaginaire. Un fait qui confirme les nombreuses légèretés de l’arbitrage. Les rouges et blancs se sont imposés mais ne rêvent plus t le titre.
Dans le même temps à Parakou Les Buffles ont battu Soleil fc par trois buts à un.Un succès qui permet aux parakois de ne pas lâcher le leader. Pendant que Soleil est plus jamais menacé car il pointe à un point seulement de la zone rouge

Dimanche
Les Dragons dans le top 3 ; Dynamo Parakou peut y croire
Joué à René Pleven, en raison de travaux au stade à Charles de Gaulle de Porto-Novo, le match Dragon –Abomey a été un véritable spectacle. Les Dragons ont laminé, la modeste équipe de Dynamo Abomey par quatre buts à zéro.A noter le doublé d’Emmanuel Liyindé et les buts d’Aimé Santou et de Cédric Coréa en fin de partie. Grâce à ce succès les oranges et noirs grimpent dans le top 3.Pour Dynamo Abomey, les deux prochaines journées seront encore décisives. Car les jeunes abomméens restent concerné par la relégation.
A noter également la victoire de Mambas Noirs à Savalou contre Espoirs 2-0 et celle de la lanterne rouge sur Panthères un but à zéro à Parakou

Tous les résultats

Mercredi 12 mai
Mogas –Aspac 1-3
Kraké – Tonnerres 0-0
Samedi 15 mai
Requins –Avrankou 3-0
Buffles – Soleil 3-1

dimanche 16 mai
Dragons – Dynamo Abomey 4-0
Espoirs – Mambas Noirs 0-2
Dynamo Parakou –Panthères 1-0

Classement à la 24e
1-Aspac 41pts +19
2-Buffles 41 pts + 8
3- Dragons 37 pts + 9
4- Kraké 37 pts + 2
5- Requins 35 pts + 4
6- Tonnerres 34 pts +8
7- Panthères 34 pts +3
8- Avrankou 31 pts -2
9-Mogas 29 pts -2
10- Mambas Noirs 29 pts – 7
11- Dynamo Abomey 26 pts -10
12-Soleil 25 pts – 11
13-Espoirs 24 pts -15
14-Dynamo Parakou 21 pts -10

Meilleurs buteurs
Bézo Yaovi (Requins) 14 buts
Kotchoni Christian (Requins) 13 buts
Sewanou Hyacinthe (Aspac) 9 buts