Gaspoz, coach Aspac : « Kraké n’a pas assumé sa supériorité hiérarchique »

Alain Gaspoz, au milieu de ses joueurs à la mi-temps...

C’est un grand jour, c’est une récompense pour les joueurs qui ont travaillé et qui y ont cru sans aucune aide extérieure. Si on en est là, c’est le mérite de l’équipe. Ils peuvent profiter une semaine au classement. Mais attention, le championnat n’est pas fini.

Avant le match, j’avais dit aux joueurs qu’il fallait être patients, que c’est un match qui va se jouer sur des détails et d’être concrets en cas d’occasion. On aurait pu marquer par William qui par la suite s’est bien rattrapé. Maintenant, c’était tactique, on a bien joué le coup. On peut encore améliorer des choses et on va travailler pour ça.

On va dire qu’on est dans la course, même si on n’avait pas gagné on restait dans la course. Kraké le savait. Pour eux, un match nul les maintenait en position de leader. Même avec un match nul, nous on restait en course, car le championnat ne se jouait pas forcément aujourd’hui. C’est plus une position agréable de mérite, qu’une position qui vous donne directement le titre.

Maintenant, Kraké a joué avec beaucoup trop de respect. Ils nous beaucoup trop je ne dirais pas surestimé. Ils sont à la maison et je pensais qu’ils allaient être plus conquérants. Dans ce genre de match, quand on a deux points d’avance au classement, on doit assumer sa supériorité hiérarchique au classement et le montrer dans le jeu. Ils ont été un peu attentistes, ils n’ont pas osé se livrer et ont spéculé sur le match nul.

Recueillis par Aubay

Auteur : Rolland

journaliste sportif...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *