Le blog de aubay: réaction à la lettre des écureuils

Beaucoup de gens se sont dit déçus. je ne suis pas pyromane pour applaudir les dissolveurs. Je ne suis pas non plus là pour dire que cette lettre des Ecureuils est une chance. Ceux qui ont dissout l’équipe ont foutu le bordel. Mais comme on est dans un pays où l’Etat se réduit à quelques individus parfois intéressés par l’argent. On entend rien. Nada.

Et là, on commençait à se poser des questions. La lettre des Ecureuils est venue pour rappeler même à certaines personnes que l’équipe nationale de football avait été dissoute. Quel pays! Quelle honte! Autant de matières grises pour si peu d’actions. Les Ecureuils ont peut-être cherché le compromis à la limite de la compromission. Mais leur mérite est de ramener à des bases simples un débat envenimé par des dirigeants parfois malhonnêtes dans leur déclaration.

Faut-il blamer les joueurs d’avoir fait cette démarche? Je n’ose pas le leur reprocher. Ils ont posé là un acte qui montre que le patriotisme n’est pas dans les grands discours des hommes politiques, mais dans des actes simples. On est déçus, d’accord, je suis déçu, oui. Mais je n’ai pas un ego aussi surdimensionné que celui de certains dirigeants pour dire que si je ne suis pas de leur avis, cela veut dire que je vais les crucifier. Désolé, je n’y arrive pas. Au-delà nos attentes personnelles, [Lire la suite…..]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *