Sessègnon buteur, le Bénin s’impose 1-0 à la Libye

 

ogunbiyi
ogunbiyi sur cette frappe déclenche l'action du but

Après deux jours sans s’entraîner, les Ecureuils emmenés par un SEssègnon des grands jours et Ogunbiyi toujours à la détonation, n’ont pas balbutié leur football. cherchant l’équilibre entre la prudence de la préparation et la nécessité de la répétition, les Ecureuils ont débuté avec les premières accélérations de Sessègnon et Singbo sur le côté droit.

le ton une fois donné, c’est Ogunbiyi qui dans une position axiale va déclencher une frappe d u pied gauche. l’intention est bonne et bien accompagnée par Sessègnon qui dévie parfaitement du plat du pied, ouvrant ainsi la marque pour le Bénin(1-0 ; 19e).

le public peut bien se caler, le Bénin va garder le rythme durant 35 minutes de jeu où les libyens ont quand même du mal à défier l’entrejeu béninois. Choisissant de passer par les longues balles, ils vont buter sur Chrysostome qui au passage va récoloter un coup sur le nez.

à la pause, c’est le Bénin qui mène 1-0 en affichant un potentiel intéressant.

la reprise va voir le premier remplacement. La surprise n’est pas la sortie de Chrysostome, préservé, mais l’entrée de Salomon junior préféré à Reda Johnson. Un remplacement logique, poste pour poste, Reda Johnson n’étant pas en mesure de réussir des couvertures à droite (très pointu tout ça…)

Le bal des remplacements est lancé, il y en aura finalement 7.

les Ecureuils vont continuer à pousser, à l’instar de Séka et Kobéna qui vont placer de beles accélérations. Le collectif va perdre de son fringant sur la fin, mais le Bénin a déjà réussi son dernier test, impressionnant collectivement une équipe libyenne qui n’a vraiment jamais été dans le match. 1-0, le public peut applaudir ses stars, la préparation va se poursuivre, les derniers jours seront importants. jeudi, ce sera la remise du drapeau au capitaine…

Auteur : Rolland

journaliste sportif…

1 réflexion sur « Sessègnon buteur, le Bénin s’impose 1-0 à la Libye »

  1. Moi je pense que ce qui est arrivé aux Éperviers pourrait arriver à n’importe quel des 15 autres équipes et donc, les autres équipes se doivent de soutenir les Togolais dans cette épreuve et appeler pourquoi pas à une annulation de la compétition obligeant les Angolais et la CAF à se montrer plus responsables sur les mesures de sécurité.
    Le soutien des écureuils voisins serait particulièrement significatif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *