Attention au démon de l’argent

 

On sait que la sélection du Cameroun de 2002 avait perdu tout potentiel en route pour le mondial Corée – Japon 2002, en restant 3 jours à Paris pour des histoires de prime. L’équipe est sortie au premier tour et ne retrouvera le mondial que 8 ans après.

Le Bénin n’a pas le quart de ce potentiel, mais peut réaliser de grandes choses.

Seulement voilà, on laisse trop traîner des situations qui ensuite deviennent des problèmes. Ces histoires de prime de participation sont sur le tapis depuis un mois au moins et c’est à une semaine qu’on se surprend à les découvrir.

C’est pas sain et ensuite cela fait bizarre.

Qui condamner ? Les joueurs, de faire du chantage ? Je ne crois pas.

Les choses semblent simples. Imorou qui par exemple n’a pas participé aux éliminatoires pourrait revenir de la Can sans un rond ou presque, si une prime de participation n’était pas payée à chaque joueur. Cet exemple peut nous édifier.

Alors, que faire ? Condamner les responsables ? Un peu facile. Car les mauvaises gestion des Can 2004 et 2008 sont restées dans certaines mémoires et cette fois-ci, des choses ont été resserrées.

Voilà qui explique pourquoi l’argent se fait si rare et devient un démon auquel chacun devra faire attention.

Le rêve du second tour passe aussi par là…

Auteur : Rolland

journaliste sportif...

1 pensée sur “Attention au démon de l’argent”

  1. c’est ces histoires de primes encore ? Nos dirigeants nous prennent pour qui ? il y a une semaine le président annoncait que tout est réglé. Voici ce qui est écrit sur le site de la fédération:

    «Il n’y a pas de problèmes de primes de joueurs. Tout a été réglé», c’est la réponse du président de la Fédération béninoise de football, Anjorin Moucharafou à une des questions des journalistes qui voulaient savoir si les primes des joueurs avaient été réglées. Le président de la fédération en répondant à la préoccupation des journalistes, a tenu à féliciter le gouvernement du Dr Boni Yayi qui a accepté de mettre les joueurs dans les conditions idéales pour défendre les couleurs nationales lors de la Coupe d’Afrique des Nations. «Toutes les primes exigées par les joueurs ont été payées. Mais actuellement, les joueurs évoquent des primes de participation. Ensemble avec le ministère des Sports, nous sommes en harmonie pour évacuer cette question», a-t-il dit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *